Saint-Raymond : à la découverte de la cuisine syrienne

Dans le cadre de la campagne de financement permettant d’accueillir une famille de réfugiés syriens à Saint-Raymond, un cours de cuisine syrienne a été organisé le 27 janvier.

Tout simplement délicieux. Il n’y a pas d’autres mots. Au Carrefour F.M. rue Saint-Ignace, on se régale.

Sous la direction d’Antoine Kibrité, originaire de Syrie, et de sa conjointe Nicole, 14 participants ont préparé des mets du Proche-Orient.

Sur le menu, il y avait du houmous (purée de pois chiche) et du baba ganousch (purée d’aubergines), du kebbé (pain de viande avec du boulgour), de la mujaddara (plat à base de lentilles et de riz), du taboulé et de la salade de yogourt aux concombres.

cuisine_syrie2

Un assortiment qui met l’eau à la bouche.

Lors de cette « échappée culinaire », les participants ont formé des équipes de deux personnes afin de préparer les plats, dont ils se sont délectés dans une ambiance des plus chaleureuses.

L’activité a non seulement permis de faire découvrir l’une des nombreuses facettes de la culture syrienne, mais aussi de contribuer financièrement à la campagne de collecte de fonds pour l’accueil de la famille Oufan.

Il n’est pas exclu que d’autres cours de cuisine soient donnés à l’avenir, au vu du succès qu’a remporté celui-ci. En effet, le cours affichait complet seulement quelques jours après son annonce.

Un objectif bientôt atteint

Le comité d’accueil de réfugiés syriens de Saint-Raymond se rapproche rapidement de son objectif de 25 000 $. Il resterait moins de 6000 $ de dons à amasser. « C’est épatant, se réjouit Sandy Blackburn, membre du comité. La population fait preuve d’une grande générosité. »

L’argent doit permettre de subvenir aux besoins de la famille Oufan pendant une année.

Selon les dernières informations reçues par le comité, le dossier avance. Les membres de la famille ont récemment reçu leurs papiers afin d’effectuer une visite médicale, qui est obligatoire dans le processus d’immigration.

À noter que le comité dispose d’une page Facebook, qui permet de se tenir au courant des différentes activités organisées.

À lire également : Réfugiés syriens : Saint-Raymond accueillera une jeune famille