Keith Kouna présente « son offrande la plus punk » à La Taverne

« En ces temps troubles de guerres, d’attentats, de fous de Dieu, de contrôle, de sécurité, d’extrémismes florissants, d’idées et d’opinions qui macèrent dans la peur et la haine, Keith Kouna persiste et signe son offrande la plus punk à ce jour. Bonsoir Shérif », peut-on lire sur son site web.

Avec son punk rock incisif et endiablé, mais aussi avec ses balades comme Batiscan où il s’adresse à son père ( « Papa j’te parle pas trop souvent, j’suis dans mes affaires pis j’cours tout l’temps, pis tu sais bien que j’pas fort su’es prières… » ) Keith Kouna s’amène à La Taverne de Saint-Casimir.

Son concert Bonsoir Shérif y sera présenté le vendredi 26 janvier à 21h30. L’ex-chanteur des Goules y sera entouré de ses complices, le claviériste Vincent Gagnon, le guitariste Martin Bélanger, le batteur Pierre-Emmanuel Beaudoin et le bassiste Jessy Caron.

« Si certains pensaient que Keith Kouna allait se calmer avec l’âge, ils se rendront compte à l’écoute de Bonsoir shérif qu’il en est tout autrement. Si une chose augmente avec le temps, c’est plutôt sa capacité à bien isoler ces choses qui font que la vie est frustrante », dit-on sur le site web Canal Auditif.

Kouna vise toute forme d’institution, gouvernement, religion et droite radicale.

Le répertoire sera celui de son récent album Bonsoir Shérif, mais puisera également dans ses albums précédents Le Voyage d’hiver (2014), Du plaisir et des bombes (2012), et Les Années Monsieur (2009).

Prochains spectacles à La Taverne :

• Suuns, le 9 février 21h30

• Jason Bajada, 16 février 21h30

• Barry Paquin Roberge, 23 février 21h30

• Dany Placard, 10 mars 21h30

keith kouna