ZONZON, un conte de Noël de Sophie Moisan

zonzon2

On en a presque tous un à la maison. Il arrive souvent en décembre, tout de suite après la première neige. Certains les attrapent. Chacun use de son imagination pour fabriquer le piège parfait. Boîte cadeau, biscuits, filets…

Une fois arrivé dans le foyer, il fait des folies, met le désordre partout où il passe. Rien ne l’arrête vraiment. Les fameux lutins, avant d’arriver dans nos vies, ils naissent bien quelque part, non?

Selon la légende, les lutins naissent dans les boules de Noël. Oui oui! Le 1er décembre, certaines boules tombent du sapin ou se cassent. Vous n’avez jamais remarqué? Si jamais cela arrive dans votre maisonnée, c’est qu’un lutin est né chez vous.

Le conte que vous vous apprêtez à lire est celui de Zonzon. Un lutin bien particulier. Disons un peu différent de ce que nous sommes habitués de voir. Il est né au Pôle Nord, dans le sapin du Père Noël et quelle chance! Voici son histoire :

Un beau matin de novembre, Père Noël prend tranquillement son chocolat chaud. Il admire le sapin flamboyant que mère Noël et les lutins ont joyeusement monté près de la cheminée. Et pour cause! Parce que dans ce sapin, certaines boules sont particulières sûrement : elles donneront naissance aux nouveaux lutins en décembre. Tous sont fébriles. Chaque année, le Royaume voit naître quelques centaines de lutins. Des lutins qui soit resteront pour aider dans les ateliers de fabrique, soit partiront vers les foyers pour amuser petits et grands, tout juste avant Noël.

Le Père Noël remarque une boule un peu plus grosse que les autres, un peu plus grosse qu’elle devrait… Chaque jour, cette boule prend entre deux et cinq centimètres de diamètre. Elle grossit tellement que le sapin risque de se rompre tellement, après quelques jours, il est arqué. Comme il faut maintenir une certaine chaleur pour l’éclosion des boules, un peu comme pour un poussin, Père Noël emmitoufle la boule dans une couverture et la dépose près du foyer.

À la date prévue, le 1er décembre, les boules commencent à tomber et à se casser! C’est l’euphorie! Quelle joie de voir arriver ces petits êtres magiques remplis d’espièglerie! Cependant, la grosse boule, elle, reste encore quelques jours sans bouger.

Le 5 décembre PAF! La boule explose et un lutin enfin… un lutin hors normes sort de la boule. Hors normes, oui, puisque pour être un lutin, il faut être petit. Mais lui, il est grand. Très, grand. Trop GRAND pour un lutin. C’est un peu la folie. Père Noël ne sait que faire et il est très occupé avec tous les préparatifs qui sont en cours pour le soir de Noël! Il confie donc le lutin nommé Zonzon

à M. et Mme Zon, les scientifiques polaires.   

M. et Mme Zon sont des lutins spécialistes lorsqu’il est question de régler des problèmes de dimensions. Nos spécialistes ont lu quelques trucs sur comment faire rapetisser des vêtements et des objets. Pourquoi ne pas les tester sur Zonzon?

Premier truc : l’eau chaude.

— Il parait, selon la revue Bien chez soi, qu’en lavant à l’eau chaude, cela fait rapetisser les tissus… essayons pour voir, dit Mme Zon. Préparons un bon bain chaud pour Zonzon!

zonzon3

Après une heure de bain chaud. Rien ne change. Zonzon est toujours GRAND.

— Il parait que si l’on fait sécher à la machine à air chaud, cela fait aussi rapetisser les tissus, dit M. Zon.

— Notre sèche-linge est beaucoup trop petit! S’écrit Mme Zon

— Utilisons le super séchoir turbo du Père Noël. Celui qui sert à sécher les rennes à leur retour de la grande nuit!

Après une heure de séchage à chaud. Rien ne change. Zonzon est toujours GRAND.

D’un ton grave, M. Zon se décide :

— Nous n’avons pas d’autres options, il faut utiliser la machine à micro-induction thermo réductrice

— Mais! Cela est beaucoup trop dangereux!

Après une heure de micro-induction thermo réductrice, la machine se met à clignoter de toutes ses composantes et se brise en mille morceaux! Zonzon, assis au milieu des débris, se sent tout à coup tout triste. Rien ne change, il est toujours GRAND.

Zonzon ne peut pas changer. Il est ce qu’il est! Il doit comprendre que rien n’y fera. Il doit apprendre à être différent et faire sa place parmi les autres. Mais c’est tellement difficile quand tu es grandement différent!

Père Noël tente alors de rendre les choses plus faciles; Zonzon travaillera dans les ateliers. Avec ses grandes mains, ses grands bras et ses grandes jambes, il trouvera sûrement sa place pour aider les autres lutins.

Premier atelier, celui des trains électriques. On lui confie la tâche d’apporter les boîtes de pièces. Comme il a de grands bras, cela accélèrera la cadence ce sera parfait! Le premier chargement se fait parfaitement. Zonzon est aux anges, il transporte facilement des tonnes de rails et de wagons dans les cartons. Après quelques chargements, le géant ne fait plus vraiment attention ou il met ses grands pieds et accroche, au passage, certaines pièces, évitant de justesse ses coéquipiers. Les lutins commencent à s’affoler face aux maladresses de Zonzon et CRAC! Zonzon vient d’écraser une locomotive. Et Cric! ici un rail et double crac, là trois wagons…. « Non Zonzon non » STOP.

Père Noël tente alors de rendre les choses plus faciles. Il déplace Zonzon à l’atelier des peluches. Il trouvera sûrement sa place pour aider les autres lutins sans rien casser cette fois.

On lui confie alors la tâche de rembourrer les pièces des peluches. Comme il a de grandes mains, cela accélèrera la cadence, ce sera parfait! Le premier morceau rembourré, Zonzon est aux anges; il rembourre facilement les oursons, poupées de chiffon et coussins. Après quelques peluches réussies, le géant ne fait plus vraiment attention ou il met les mains et rembourre trop certaines pièces, ce qui fait exploser les coutures! Il évite de justesse ses coéquipiers et les lutins commencent à s’affoler face aux maladresses et CRAC! Zonzon vient de faire exploser les coutures d’un coussin. Et Cric! Ici le pied d’une poupée qu’il a trop rembourrée et double crac! là, la tête d’un ourson…. « Non Zonzon non » STOP.

Zonzon est triste. Il ne voulait pas briser le travail de ses amis…

Père Noël, déconcerté, tente alors de rendre les choses plus faciles. Il déplace Zonzon à l’atelier d’emballage. Avec ses grandes mains, ses grands bras et ses grandes jambes, il trouvera sûrement sa place pour aider les autres lutins sans rien casser cette fois. Enfin, espérons-le!

On lui confie alors la tâche d’emballer les boîtes et présents. Comme il a de grandes mains, cela accélèrera le travail et ce sera parfait! Le premier cadeau emballé, Zonzon est aux anges. Il emballe et emballe et s’emballe à l’idée d’avoir enfin trouvé sa place dans le Royaume de Noël. Après quelques cadeaux réussis, le géant ne fait plus vraiment attention où il met les mains et les rubans. Il emballe non seulement les paquets-cadeaux, mais aussi certains de ses confrères ce qui bloque complètement la chaîne de travail. Les lutins commencent à s’affoler face aux maladresses et CRAC! Zonzon vient d’emballer le chef responsable et Cric! il enrubanne le commis au transport et double CRAC! il renverse la pile de cadeaux posée au bout de la chaîne de montage, cadeaux fin prêts à l’embarquement dans le traineau. « Non Zonzon non » STOP.

Le Père Noël s’interroge. Les autres lutins ne veulent plus travailler avec le GRAND lutin. Et l’heure tourne et les maladresses de Zonzon ont ralenti considérablement le travail…

Père Noël tente alors de rendre les choses plus faciles. Il envoie Zonzon à l’enclos des rennes, le temps de trouver une solution, et demande à celui-ci de ne RIEN toucher. Il convoque, d’urgence, tous les lutins pour un conseil polaire. Il faut réorganiser le travail pour arriver à temps pour ce soir, parce que oui, l’heure tourne et c’est ce soir la nuit de Noël.

18h et il reste encore tellement à faire! Au conseil polaire, tous s’affolent, tous viennent revendiquer le fait que c’est la faute de Zonzon. Qu’il n’a pas sa place parmi les lutins. Le Père Noël écoute attentivement.

20h tous sont encore à discuter, à se disputer et à revendiquer le départ de Zonzon. Trouvons-lui une place dans un centre commercial comme assistant à la photographie! Au moins il ne ralentira pas le travail dans les ateliers! Le Père Noël écoute, mais ne semble pas convaincu.

À 22h, c’est la panique! On n’a pas trouvé de solution et les lutins se demandent si le Père Noël n’a pas perdu la boule en ne voulant pas prendre de décision et en restant sur sa position voulant que tout un chacun ait leur place au Royaume du Pôle Nord…

Et c’est là qu’on entend un gigantesque CRAC venant de l’enclos des rennes… HOOOOO non… HOOOO NON….. « Non Zonzon non » STOP!   CRAC! CRIC et double CRAC!

Tout le monde s’affole… Lutins et Père Noël, tous accourent à l’enclos… Tous espèrent que Zonzon n’a pas cassé quelque chose, que le traineau est indemne, les cadeaux en sécurité et que les rennes sont toujours bien au chaud dans leur enclos…..

Tous arrivent essoufflés et tous regardent Zonzon avec consternation… Les rennes sont fins prêts, le traineau magnifiquement paré et les cadeaux bien placés. Même la hotte de Père Noël est à sa place pour la grande virée de ce soir.

— Il est presque Minuit! s’écrit Zonzon.

— Mais… Mais tu as fait ça tout seul??? Toi le maladroit? Demande le lutin chef de vol.

— Oui, est-ce bien? Demande Zonzon

Le Père Noël tente de rendre les choses plus faciles et, avec un large sourire, lui répond :

— C’est parfait Zonzon! Je savais que tu trouverais ta place. Avec tes grandes mains, tes grands bras, tes grandes jambes, ta grande ténacité et surtout ton grand cœur.

C’est ainsi que depuis, il y a un Grand lutin au Royaume du Père Noël.

Texte et dessins : Sophie Moisan