Des investissements pour Internet haute vitesse

Voici un dossier dont on attend la résolution depuis longtemps dans Portneuf, celui d’Internet haute vitesse. Mardi dernier au bureau du député Michel Matte, Telus et le Gouvernement du Québec ont annoncé un investissement de 44 millions à travers les sept régions de la province desservies par ce fournisseur du service Internet.

Ces régions sont la Gaspésie, l’Est du Québec, le Bas-Saint-Laurent, la Côte-Nord, Chaudière-Appalaches, la Capitale-Nationale et la Mauricie. Cent quarante-huit municipalités au total seront touchées par ce programme.

Des 44 millions, 20 proviendront du gouvernement du Québec, 10 du gouvernement fédéral, et 14 de Telus. Notons ici que Telus a déjà investi 100 millions de dollars pour offrir le service.

L’annonce se faisait dans le cadre d’une stratégie nationale, alors que plusieurs points de presse avaient lieu simultanément à travers le Québec.

Parlons de Portneuf, où les secteurs visés sont le lac Alain à Saint-Raymond, le lac Blanc à Saint-Ubalde, le lac du Milieu à Rivière-à-Pierre, et les municipalités de Saint-Basile, Neuville, Sainte-Christine-d’Auvergne, Saint-Alban et Donnacona, municipalités dans lesquelles certains secteurs ne sont pas desservis.

Le plan annoncé est un programme triennal jusqu’en 2021, qui vise à  assurer l’offre d’Internet large bande pur fibre ou hybride dans 99 % des foyers du territoire Telus, dont 93 % essentiellement en fibre optique. Cette large bande, aussi appelée dorsale, permettra une capacité de 100 mégabits comme offre de départ.

Les foyers qui seront toujours non-desservis par le réseau pur fibre, le seront par un réseau hybride qui amène la fibre optique dans la collectivité, mais où les liaisons finales avec les clients Internet se font par réseau de cuivre.

Telus soutient que les travaux dans Portneuf seront réalisés pour la majorité dès 2019.

« Le numérique a transformé notre façon de communiquer, de nous informer, de communiquer et de nous divertir », a rappelé le député Michel Matte.

Avoir ou ne pas avoir Internet HV a une incidence directe sur la compétitivité des entreprises. Cela est essentiel pour les entreprises qui veulent intégrer le numérique dans leur processus d’affaires, notamment pour assurer une présence en ligne ou pour faire du commerce électronique.

C’est aussi un incontournable, fait remarquer le député, pour les familles qui veulent s’installer en région ou pour les jeunes qui veulent y revenir après leurs études.

internet_hv_mm

Le député Michel Mattte a présenté son point de presse entouré de Wayne Fitgerald
et Jean-Martin Morin de Telus.