Le cocktail-bénéfice de la FASAP permet de lever plus de 4000 $

Le 17 novembre, près de 130 personnes ont pris part au cocktail-bénéfice de la Fondation d’Aide au Sport Amateur de Portneuf (FASAP). La soirée, qui a été une belle réussite, a permis d’amasser plus de 4000 $ pour les jeunes athlètes de la région de Portneuf et de ses alentours.

Dans la grande salle du club de golf, nombreux sont ceux venus soutenir les rêves des jeunes athlètes. On retrouve des élus, des parents de sportifs, des commanditaires ou tout simplement des personnes qui ont à cœur d’apporter leur appui à la cause. L’ultra-trailer Alexandre Genois, la championne de canoë-kayak Samuelle Rochette et Raymond Carpentier, un des fondateurs de la FASAP, sont également présents.

Cette année, la Fondation a choisi de changer de formule. Exit le traditionnel souper aux huîtres et place à un 5 à 7 où les convives peuvent se régaler de tartares préparés sur mesure et de bouchées de toutes sortes.

Bernard Gaudreau, préfet de la MRC de Portneuf, prend la parole et s’adresse aux athlètes : « Vous êtes devenus au fil des années des ambassadeurs hors pair, que ce soit en Europe, en Asie, en Amérique du Sud ou aux États-Unis. Vous faites rayonner Portneuf. » Le préfet ne manque pas de souligner la belle implication des parents.

fasap_cocktail4

Le préfet de la MRC de Portneuf Bernard Gaudreau en compagnie de Charline Sandra Bédard, membre du CA de la FASAP et animatrice de la soirée (crédit photo : FASAP).

Michel Matte, député de Portneuf, évoque pour sa part les débuts de la FASAP. En 1994, le père de Lyne Beaumont, nageuse synchronisée olympique, était venu rencontrer Raymond Carpentier en lui expliquant l’important défi financier que représentait la participation de sa fille au plus haut niveau de la compétition. Ainsi était née la Fondation, « qui travaille pour l’espoir des jeunes qui veulent se dépasser », selon les termes de M. Matte.

En 24 ans, près de 600 jeunes athlètes ont reçu une aide financière. Au printemps dernier, ils étaient 31 à recevoir des bourses totalisant 25 000 $.

« Ce qu’apprécient le plus les athlètes lorsqu’ils reçoivent des bourses, c’est de sentir l’appui de toute une communauté », affirme Mario Larue, président de la FASAP.

fasap_cocktail3

Mario Larue, président de la FASAP (crédit photo : FASAP).

Il est encore temps de faire une demande de bourse, la date limite étant le 30 novembre. Les personnes intéressées peuvent se rendre sur www.fasap.ca/bourses.html. La Fondation a étendu son territoire en ce qui concerne l’admissibilité : outre les résidents de la MRC de Portneuf, ceux de la MRC de la Jacques-Cartier (Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier, Lac-Saint-Joseph et Fossambault-sur-le-Lac) et de la MRC de Mékinac (Lac-aux-Sables et Notre-Dame-de-Montauban) peuvent faire une demande.

Un exemple de persévérance

Alexandre Genois a tenu une conférence pendant la soirée afin de retracer son parcours sportif et de raconter comment la FASAP a joué un rôle important dans sa vie.

Natif de Cap-Santé, Alexandre possède un impressionnant palmarès. À l’âge de 16 ans, il court son premier Ironman. À 20 ans, il rejoint à vélo Lisbonne au Portugal depuis Paris en France. En 2012, il prend part à la Courmayeur-Champex-Chamonix, une course de 101 km avec 6100 m de dénivelé positif. Dans les années qui suivent, il prend également part à la Transmartinique, au Tor des géants ou encore à un double Ironman.

Au mois de septembre dernier, sur une période de 24 heures, l’athlète a réalisé 15 montées du mont Sainte-Anne pour un total de 100 km et de 9300 m de dénivelé positif, battant le seul record connu de 14 allers-retours. Il s’agissait d’une course organisée pour amasser des fonds afin de lutter contre la fibrose kystique.

fasap_cocktail1

Alexandre Genois, athlète d’exception et exemple de persévérance (crédit photo : FASAP).

Alexandre Genois a été appuyé financièrement par la FASAP de 2007 à 2014. Il explique : « Le fait de savoir qu’il y a quelqu’un en dehors du milieu familial, des amis ou de l’entraîneur qui croit en toi, c’est très motivant. C’est un beau coup de pouce. »

L’athlète portneuvois a notamment indiqué que le soutien de la FASAP avait de nombreuses retombées positives, non seulement au point de vue personnel, mais aussi pour toute la communauté.

Il est possible de suivre Alexandre Genois dans les différentes compétitions auxquelles il va prendre part prochainement en se rendant sur sa page Facebook.

Il ne fait pas de doute que son témoignage est venu motiver aussi bien les bénévoles qui amassent des fonds pour la FASAP que les personnes et les entreprises qui apportent leur soutien financier.

fasap_cocktail2

Alexandre Genois en compagnie des membres du CA de la FASAP. De gauche à droite : Josianne Cloutier, Alexandre Genois, Josianne Charon, Charline Sandra Bédard, Carole Lemay, Paule Gasse, Nicolas Bérubé et Mario Larue. Absents de la photo : Jacques Alain et Priscilla Paquin (crédit photo : FASAP).