L’autre versant de la Vallée

Il y a le versant qu’on voit. Et celui qu’on voit moins. C’est celui-ci qui était en vedette lors de la soirée bénéfice qui avait lieu hier soir au Centre multifonctionnel de Saint-Raymond, où était présenté le magnifique documentaire En Marche, dont le sujet est le programme de réinsertion socio-professionnelle de la Vallée Bras-du-Nord.

« Tout le monde est déja allé marcher, faire du vélo de montagne ou du canot dans la Vallée Bras-du-Nord. Mais peu de gens connaissent la nature profonde de ces projets, de l’approche qu’on utilise et des résultats qu’on a », disait en introduction le dg adjoint de la coop de la Vallée, Étienne Beaumont.

De fait, le programme En  Marche est une entité presque à part de la coop, c’est la mission sociale de la Vallée Bras-du-Nord, ajoute M. Beaumont.

En 15 années d’existence, le programme a accueilli 230 jeunes dans le cadre de périodes de six mois, « des jeunes qui ont passé du temps de qualité à travailler sur nos sentiers, mais aussi à travailler sur eux-mêmes, à se retrouver un projet de vie soit pour retourner à l’école, soit pour retourner sur le marché du travail de façon durable ».

Le programme s’adresse à des jeunes qui se sont un peu perdus dans leur projet de vie et qui ont besoin d’un temps d’arrêt, « un programme qui profite énormément à ces jeunes, et qui change le regard sur l’autre », explique Étienne Beaumont.

Là comme ailleurs, le nerf de la guerre est l’argent, et c’est pourquoi le présentateur a bien pris soin de nommer les principaux partenaires qui rendent ces projets possibles : Emploi Québec, la Coopérative de la Vallée Bras du Nord, la Fondation Alcoa, la Ville de Saint-Raymond, Mountain Equipment Coop (MEC). Et parlant d’argent, Frenette Bicyclette a fait un contribution de 5000 $ au projet En Marche, avec chèque symbolique à l’appui.

Après la projection, M. Beaumont a présenté tous les artisans du projet documentaire, dont le tournage des images a commencé il y a trois ans.

Images et montage de la plus haute qualité du « multi-talentueux » Philippe Jobin, quelques époustouflantes vues aériennes, texte et commentaire d’Étienne Beaumont, musique toujours très belle de Luce Ouellet, quelques touches d’humour ici et là, beaucoup de moments de belles émotions, et surtout, les témoignages des participants et des intervenants, composent ce documentaire dont la vie ne s’arrêtera pas à la projection de mercredi soir dernier, puisqu’on prévoit le présenter notamment à Québec et Montréal, et à Saint-Raymond le 4 décembre au Cinéma Alouette.

« Les jeunes qui ont accepté de faire ça ont vraiment mis leurs tripes sur la table », commente M. Beaumont. Après la projection, partageant la scène avec les artisans du film, ces jeunes ont eu droit à une ovation debout, une ovation enthousiaste, bien soutenue et joyeusement bruyante des quelque 350 personnes qui ont rempli à capacité la grande salle du Centre multi.

 en_marche1

Les artisans du film documentaire En Marche : Annie Plante, Frédéric Germain, les musiciens Patrice Boudreau et Alexandre Dallaire, qui ont créé a chanson du générique de fin, le co-réalisateur Étienne  Beaumont, la compositeure Luce Ouellet, et le co-réalisateur Philippe Jobin.

 en_marche2

Un groupe de participants au projet

en_marche3

Le témoignage de l’un des participants

en_marche4

Pendant le cocktail qui a précédé la projection : performance de la chanteuse Andrée Lévesque et du guitariste Frédéric Rioux