Joël Godin : un bilan de mi-mandat qu’il juge positif

Parlons d’abord de sa présence dans la circonscription. Le député fédéral et les membres de son équipe ont participé à plus de 400 activités dans les 28 municipalités de la circonscription qu’il représente. M. Godin dit se faire un devoir de revenir à chaque week-end et de répondre aux gens. « Mon rôle est de travailler pour eux et dans leur intérêt, d’écouter leurs préoccupations, leurs projets, leurs ambitions, et de porter leur voix à la Chambre des communes », dit-il.

Sur les dossiers qui préoccupent les citoyens, Joël Godin explique être intervenu auprès de Transport Canada et d’autres ministères concernés pour que Ville de Portneuf puisse acquérir son quai et recevoir les montants nécessaires à la mise à niveau de ses installations portuaires. Ce qui permettra le développement touristique du secteur et profitera aux municipalités de l’Ouest.

Le député explique avoir défendu les intérêts des PME, des agriculteurs et des professionnels contre la réforme fiscale des Libéraux, « afin, dit-il, que les entreprises de la région demeurent prospères et que l’économie locale puisse continuer de produire de la richesse ».

M. Godin a suivi de près le dossier de la gazéification du Parc industriel de Saint-Marc-des-Carrières. Cet approvisionnement en gaz naturel diminuera l’empreinte environnementale, explique-t-il.

Information sur les programmes offerts aux citoyens, organismes et entreprises pour qu’ils aient leur juste part de subvention fédérale (75 millions injectés dans le comté depuis le début du mandat), promotion des produits locaux grâce à l’initiative J’ai le goût de Portneuf, pétition pour considérer l’importance des familles de militaires, défense du fait français et de la gestion de l’offre, sont autant d’actions menées par le député.

Au niveau de ses fonctions officielles, Joël Godin a été membre du comité de comptes publics, dont le mandat est de questionner les rapports du Vérificateur général et au sein duquel il est l’auteur de 130 interventions. Depuis l’an dernier, il est porte-parole adjoint sur l’Environnement et les Changements climatiques et porte-parole adjoint de l’Opposition officielle sur l’Infrastructure, les Collectivités et les Affaires urbaines, en plus de siéger à l’Assemblée parlementaire de la Francophonie et à la Commission de l’éducation, de la communication et des affaires culturelles à titre de représentant du Canada.

Depuis le début de son mandat, plus d’un million a été injecté dans le comté via le programme Emplois d’été Canada, qui a profité à plus de 375 étudiants. Il est également intervenu en Chambre contre le projet de loi C-45 qui vise à légaliser la marijuana.

Depuis octobre 2015, l’équipe du député a traité plus de 225 dossiers de  citoyens. « Ceux-ci ont été accompagnés afin d’obtenir un traitement juste et équitable, et dans le respect de leurs droits », assure M. Godin.

Soixante-quatre questions lors de la période de question, 13 déclarations pour souligner les mérites de citoyens, entreprises et organismes du comté, 12 discours, deux motions d’ajournement et cinq questions de règlement, figurent aussi au bilan de mi-mandat de Joël Godin.

« Je continue mon travail et sachez que vous pourrez toujours compter sur moi » conclut-il.