Biennale du lin : conférence-hommage à Micheline Beauchemin

La 7e édition de la Biennale internationale du lin de Portneuf s’est conclue sur une note historique. Le 7 octobre, lors d’une conférence donnée dans l’ancien presbytère de Deschambault-Grondines, l’historienne Évelyne Ferron a retracé la vie et l’œuvre de l’artiste portneuvoise Micheline Beauchemin.

Décédée en 2009, Micheline Beauchemin était une artiste du textile reconnue à travers le monde pour ses tapisseries.

Grande voyageuse, elle a parcouru la planète pour parfaire son art. Son grand amour du Saint-Laurent l’a toutefois conduit à s’installer à Grondines, dans une maison ancestrale dont le grenier lui servait d’atelier. La vue que lui offrait le fleuve depuis ses fenêtres lui a inspiré nombre de ses œuvres.

Évelyne Ferron a réalisé un important travail de recherche sur l’œuvre, les techniques de travail et la vie de Micheline Beauchemin. La tâche s’est toutefois avérée assez difficile, en raison du manque d’archives.

Pour mener à bien ses recherches, l’historienne a pu compter sur la collaboration de Jean-Paul Paré, le conjoint, ainsi que sur celle d’une ancienne employée, Isabelle Matte. La famille de l’artiste a également apporté son concours.

Mme Ferron a pu avoir accès à plusieurs boîtes de photos, que Micheline Beauchemin avait accumulées au fil des années. Au fur et à mesure de ses découvertes, elle est parvenue à mieux cerner l’artiste.

« L’histoire et les voyages inspiraient l’œuvre de Mme Beauchemin, la nature était sa matière première », affirme Évelyne Ferron.

Selon l’historienne, les grands projets artistiques de Micheline Beauchemin n’ont pas eu à l’époque l’écho qu’ils auraient dû avoir dans la presse. Elle l’explique par le fait que les revues d’art des années 1960-70 mettaient beaucoup plus l’accent sur des peintres tels qu’Alfred Pellan, qui a d’ailleurs été une inspiration et un proche de Mme Beauchemin.

Succès de la Biennale

La conférence clôturait la 7e édition de la Biennale internationale du lin de Portneuf, qui a remporté un franc succès selon la directrice générale, Dominique Roy. Plusieurs bons commentaires ont été reçus sur la programmation. Mme Roy convie la population à prendre part à la 8e édition, qui aura lieu en 2019.

À lire également : Le lin magnifié à Deschambault-Grondines

micheline_beauchemin

La conférence donnée par l’historienne Évelyne Ferron a rassemblé une vingtaine de personnes.