Le blé d’Inde de Neuville s’invite au Parlement canadien

Afin de faire connaître le « maïs sucré de Neuville » partout au Canada, Joël Godin, député de Portneuf – Jacques-Cartier, a organisé une distribution de blé d’Inde sur la colline du Parlement à Ottawa, le 21 septembre dernier.

« Notre rôle de député est de faire rayonner notre circonscription, ses résidents, ses attraits et ses produits », a lancé d’emblée M. Godin, lors d’une allocution à la Chambre des communes.

« Saviez-vous que la ville de Neuville était reconnue à l’époque comme le « grenier de la Nouvelle-France » ? Les producteurs ont perpétué la culture d’un produit distinctif et unique, le fameux blé d’Inde de Neuville », a-t-il poursuivi.

Le député a par la suite invité ses collègues à venir se procurer des épis une fois la période de questions terminée. « C’est avec une très grande fierté que je partage avec vous ce délicieux produit du terroir », a-t-il conclu.

Dans les couloirs du Parlement, les élus se sont ainsi vu remettre un sac contenant une demi-douzaine d’épis fraîchement cueillis.

jgodin_mais3

Les élus de différents partis présents à la distribution de maïs.

À titre de rappel, le « maïs sucré de Neuville » a obtenu en juin dernier son appellation d’origine réservée avec l’indication géographique protégée (IGP), un gage d’authenticité.

Cette année, près de 4 800 000 épis ayant cette certification auront été produits par les 9 producteurs membres de l’Association des producteurs de maïs sucré de Neuville.

Ces dernières semaines, la ruée vers « l’or neuvillois » se confirme sur les marchés, où il n’est pas rare d’entendre : « Votre maïs, est-ce qu’il vient de Neuville ?

À lire également : Le maïs sucré de Neuville enfin protégé

jgodin_mais1

Marie-Millie Fiset (Serres A. Giguère 90), Isabelle Béland (Ferme Béland et fille), Janie Côté (Ferme Jean-Paul Côté et fils) et le député Joël Godin participant à la récolte du maïs, quelques jours avant sa distribution sur la colline du Parlement.