Vibrant hommage à « Ti-Dré » Pagé

C’est un hommage vibrant qui a été rendu à un grand musicien de chez-nous, le dimanche 3 septembre dernier au Centre multifonctionnel.. Environ 150 personnes se sont souvenues de celui qu’on a connu sous le nom de Ti-Dré, le réputé accordéoniste et folkloriste André Pagé.

Accompagnés de Mario Paquet au clavier et son fils Billy à la guitare, une trentaine de musiciens, chanteurs et bien sûr accordéonistes, sont montés sur scène afin de rendre hommage au compositeur de la Valse des mères, du Reel St-Étienne et combien d’autres belles pièces.

Mais la surprise de la journée, pour plusieurs, a été la présence sur scène du fils d’André Pagé, qui fait carrière dans la chanson aux États-Unis (johnsager.com sur le web) et qui n’a jamais connu son père biologique puisqu’il a été adopté par une famille américaine. Résident de l’état du Missouri, John Sager n’en était pas à sa première visite dans la région, puisqu’il avait eu la chance, il y a quelques années à peine, de retracer sa famille biologique.

Ce moment touchant n’a pas été le seul. La présentation d’une vidéo de 21 minutes, tournée sur les lieux mêmes où a vécu André Pagé une grande partie de sa vie, a créé un beau moment d’émotion pour le public présent.

Cette vidéo animée par René Paquet nous apprend entre autres qu’il a vécu les trois quarts de sa vie dans cette maison familiale, avec d’autres gens de la famille dans le voisinage, dont ses grands-parents. « André était un gars de famille », dit M Paquet.

« Lorsque Robert Rousseau lui a remis son premier accordéon, qui aurait cru qu’André deviendrait un maître musicien de l’accordéon, qui a fait danser, qui a fait rire, qui a fait pleurer, tout en gardant un petit sourire en coin lui permettant de vivre en gars heureux avec son accordéon dans les mains », peut-on entendre dans cette présentation.

Ce montage nous rappelle également qu’André Pagé aimait être entouré d’hommes et de femmes de bonne humeur, de plaisir, de joie, et a vraiment profité du bon temps.

On s’accorde à dire que même s’il était très connu à travers le Québec, il aurait pu aller encore plus loin s’il avait été moins timide. Il en avait assurément le talent et la virtuosité.

Le document vidéo présente également l’émouvant témoignage d’une grande confidente d’André Pagé, soit Mme Gisèle Paquet, qui déclare entre autres que « André était un gars qui ne trouvait jamais rien de mal à dire sur personne ».

La fête a donc continué après la présentation de cette vidéo, et le public présent a aussi eu droit à la présence de l’accordéoniste Denis Côté en fin d’événement.

La fête était organisée par Borommée Paquet et animée par René Paquet

 andré_pagé_montage

André Pagé est décédé le 7 août 2014 à 76 ans.

andré_pagé_hommage

150 personnes se sont réunies afin de rendre hommage à André Pagé.

andré_pagé_hommage3

Mario Paquet au clavier et son fils Billy à la guitare ont accompagné les musiciens sur scène. Ici, un moment très spécial où le père de Mario, Lucien, a rejoint son fils et son petit-fils sur scène.

andré_pagé_hommage2

John Sager est venu chanter trois chansons, dont le célèbre Halleluia de Leonard Cohen.