Vincent Caron représentera la CAQ dans Portneuf

Après  Geneviève Guilbault dans la circonscription de Charlesbourg, c’était au tour du candidat de la CAQ dans Portneuf, Vincent Caron, de faire l’objet d’une présentation publique par le chef du parti François Legault.

Deux ex-Libéraux qui deviennent officiellement candidats de la CAQ la même journée : « C’est une tendance », a remarqué M. Legault avec le sourire.

Jeudi en fin d’après-midi, c’est au Roquemont de Saint-Raymond que le chef de la Coalition Avenir Québec avait choisi de dévoiler le nom de son candidat dans Portneuf. Comme sa venue était annoncée, plusieurs personnes avaient rempli la salle Tourilli où se passait l’événement.

« Vincent est l’exemple parfait de quelqu’un qui arrive au Québec et s’y intègre bien, qui participe pleinement à la société. C’est un entrepreneur, et vous savez combien j’aime les entrepreneurs ».

Co-propriétaire du Manoir du Lac Sept-Îles, Vincent Caron, rappelons-le, a occupé un poste important auprès du député libéral Michel Matte, pour les trois dernières années. Il occupait également la présidence de l’Association libérale de Portneuf.

Ce qui a mis Vincent Caron en colère fut de constater que le chef libéral Philippe Couillard « refusait la main tendue » de M. Legault, qui au lendemain du tragique attentat de Québec, proposait l’adoption d’une charte interdisant le port de signes religieux pour les personnes en autorité.

« Je ne trouvais plus mes valeurs au Parti libéral, et j’ai décidé de quitter il y a six mois », a-t-il expliqué.

Au Québec depuis 18 ans, Vincent Caron note l’ouverture d’esprit du Québec. « Je peux témoigner qu’on est accueillant et qu’on croit en l’immigration », déclare-t-il.

Le candidat caquiste rappelle qu’il a sillonné les 18 municipalités de Portneuf ces trois dernières années. « Sans prétention, dit-il, je maîtrise bien les enjeux qui préoccupent nos concitoyens ».

François Legault a soutenu « qu’après 15 ans avec les Libéraux, le gouvernement est en panne d’idées. Pourtant le Québec peut faire mieux », présentant la CAQ comme la seule alternative aux Libéraux.

La santé est revenue comme l’enjeu le plus important, avec un objectif caquiste de 100 % des familles ayant un médecin de famille. Plus spécifiquement dans Portneuf, le chef caquiste s’est dit prêt à s’engager officiellement à permettre à l’Hôpital régional de Portneuf de finalement se doter d’un TACO, ce qui éviterait quelque 6000 déplacements par année vers les hôpitaux de Québec. De même pour d’autres services, comme la chimiothérapie. On sait que pour le TACO, la Fondation santé et services sociaux de Portneuf a déjà accumulé la somme permettant l’achat de cet équipement.

Emplois bien payés, potentiel touristique de notre région, secteur forestier, industrie du ciment où 600 millions ont été investis en Gaspésie alors que nos cimenteries ne marchent pas à 100 % de leur capacité, éducation avec promesse de la maternelle 4 ans disponible gratuitement pour tous les enfants, garderies, tarifs d’électricité, hausse des taxes scolaires, etc., ont été autant d’autres sujets abordés par le chef et son candidat.

vincent_caron_françois_legault

Le candidat dans Portneuf Vincent Caron et le chef caquiste François Legault