École du Perce-Neige : une année scolaire prometteuse

Plus grande école primaire de la région en termes de nombre d’élèves, l’école du Perce-Neige à Pont-Rouge aura plusieurs défis à relever pour cette nouvelle année scolaire. L’objectif demeure inchangé : continuer à être ce terreau fertile qui contribue à la réussite et à l’épanouissement des enfants.

Pour l’année scolaire 2017-2018, ce sont 894 enfants qui sont inscrits dans l’établissement, soit 58 de plus que l’an dernier. Trois nouvelles classes ont été créées.

L’accroissement du nombre d’élèves suit la forte augmentation de la population de Pont-Rouge. « Beaucoup de nouvelles familles viennent s’installer ici », note Denis Chantal, directeur adjoint de l’école, qui remarque également que les familles de plus d’un enfant deviennent la norme.

Parmi les nouveautés cette année, une classe régionale pour les enfants qui présente un trouble du spectre de l’autisme a été mise sur pied.

Programme SCP : un incontournable

Le Soutien au Comportement Positif (SCP) est l’équivalent francophone du Positive Behavioral Interventions and Supports (PBIS), appliqué dans de nombreuses écoles aux États-Unis.

Ce programme, qui est en vigueur tant à l’école qu’au service de garde, met l’accent sur l’importance d’enseigner les comportements positifs pour ensuite les valoriser lorsque les élèves les adoptent.

Au Perce-Neige, le SCP se poursuit pour une troisième année. Céline Morasse, directrice de l’école, ne tarit pas d’éloges quant aux vertus de ce programme : « Ça a un impact incroyablement positif sur les enfants. Le succès du SCP réside en grande partie par sa mise en œuvre efficace par le personnel ainsi qu’à son adaptation selon les différents lieux de l’établissement. »

Chaque jour, les bons comportements sont soulignés, ce qui initie un cercle vertueux. À l’occasion, des étoiles sont remises à titre de récompense et affichées sur des thermomètres. Lorsque ceux-ci atteignent leur niveau maximal, une activité spéciale est organisée, pour le plus grand plaisir des enfants.

« Lorsque je suis arrivé au Perce-Neige, j’ai été immédiatement surpris par la grande politesse des élèves », confie Jean-François Goupil, directeur adjoint.

Pour Mme Morasse, le SCP apporte de la crédibilité à l’école. « Lorsqu’un enfant évolue dans un milieu sain, c’est là qu’il va maximiser son potentiel », affirme la directrice.

Plan d’action violence, une note parfaite

L’année dernière, l’équipe de direction a répertorié les différentes actions mises en place afin de s’assurer que les élèves vivent dans un milieu scolaire sécuritaire et serein. Le compte-rendu a été envoyé au ministère de l’Éducation, qui a récemment émis son avis.

« On voulait avoir un regard externe sur notre plan d’action violence et, nous avons appris qu’il n’y avait pas grand-chose à améliorer », fait savoir Mme Morasse.

Denis Chantal indique que seulement 0,3 % des élèves nécessitent une intervention très fréquente. « Habituellement, ce chiffre tourne autour de 5 % », précise le directeur adjoint.

Pour l’équipe de direction, ces bons résultats sont le fruit de l’efficacité de l’application du programme SCP, alliée au Profileur de comportements, un outil informatique qui permet de suivre le comportement des élèves et les différentes interventions du personnel.

« Le comité du plan d’action violence assure une vigilance permanente, rapporte Mme Morasse. Dès qu’il y a un problème, on trouve une solution pour le régler. »

Maintenir le taux de réussite

L’un des défis que devra relever l’école sera de maintenir son haut taux de réussite et, si possible, de l’améliorer. Un comité de plan d’engament vers la réussite va être mis sur pied pour cette nouvelle année scolaire.

« Ce comité va se concentrer sur la recherche de nouveaux outils afin de faire en sorte que nos enfants réussissent encore davantage », indique M. Chantal.

L’objectif affiché par le ministère de l’Éducation est d’atteindre un taux de réussite de 83 % dans la région de Portneuf d’ici 2020, un objectif déjà atteint par l’école primaire du Perce-Neige.

L’équipe de direction impute ce succès au bon climat organisationnel ainsi qu’aux démarches collaboratives qui permettent de profiter au mieux de l’expertise du personnel.

« On est un milieu chaleureux, bienveillant et accueillant, que ce soit à l’école ou au service de garde, avec les enfants, les parents et entre membres du personnel », résume Mme Morasse.

Une école en santé

Plusieurs comités continueront d’assurer cette année le dynamisme de l’établissement, comme le comité du carnaval ou celui de la bibliothèque. Le Club Phénix, pour sa part, offrira encore un large panel d’activités sportives parascolaires, le midi ou après la classe.

Des menus santé renouvelés seront offerts, avec des plats encore plus équilibrés et diversifiés. Les élèves commenceront aussi l’année scolaire avec des parcs d’école bonifiés.

Céline Morasse conclut : « Parfois, de nouvelles familles ont une certaine appréhension concernant le nombre élevé d’enfants dans l’établissement. On a peur qu’ils soient juste un numéro. Je dois avouer que lorsque ces mêmes familles nous reviennent en nous disant que finalement c’est tout le contraire, et que notre école fonctionne comme s’il n’y avait qu’une centaine d’élèves, c’est le plus beau commentaire que l’on puisse recevoir. »

À noter que l’assemblée générale annuelle des parents aura lieu le 19 septembre prochain.


Quelques chiffres

894 enfants inscrits

83 membres du personnel-école

38 membres du service de garde

27 classes au pavillon Perce-Neige

16 classes au pavillon Saint-Charles


direction_perce-neige

L’équipe de direction. De gauche à droite : Jean-François Goupil (directeur adjoint), Céline Morasse (directrice) et Denis Chantal (directeur adjoint).