Élection : une réponse « pas simple » pour Daniel Dion

Est-ce que Daniel Dion reviendra pour un nouveau mandat en 2017 ? Le maire de Saint-Raymond s’est posé la question en fin de la dernière séance du conseil, et y a répondu. Mais avec une réponse que lui-même a qualifié de « pas simple ».

« Mon premier choix serait de me retirer de la vie politique pour profiter un peu de mon temps », a-t-il déclaré.

« Cependant, a poursuivi le maire sortant, il est difficile de quitter car beaucoup de dossiers sont en suspens, qui auront une importance capitale sur la santé financière future de la ville, sur son développement des dix prochaines années, de même que sur le compte de taxes des contribuables ».

Caserne des pompiers, garage municipal, équipements sportifs, parc industriel, incubateur d’entreprises, Baie Vachon, comité santé, comité inondation, rue Beaulieu, etc., autant de dossiers qui devront être poursuivis dans le mandat du prochain maire.

Daniel Dion a donc fait une proposition, sans doute inusitée, mais qui vise à assurer la poursuite, justement, de ces dossiers en cours.

Il propose de se retirer et de céder sa place si un candidat désirant poursuivre dans le même sens, manifeste son intérêt à se présenter à la mairie. Il avertit toutefois que le poste de maire d’une ville comme Saint-Raymond est une implication de sept jours par semaine, 52 semaines par année. « Emballant, motivant, passionnant, mais accaparant, prenant, et très exigeant », ont été les qualificatifs qu’il a utilisés pour décrire le travail qu’il fait depuis six ans à la mairie.

« Si aucun candidat ne se présente, conclut-il, je me conditionnerai pour un autre mandat ».

Rappelons que Daniel Dion a d’abord accédé au poste de maire en 2011 en vue de terminer le mandat laissé inachevé par le décès du maire d’alors, Rolland Dion, puis a été réélu en 2013.

daniel_dion_maire_st-raymond