Éric Lapointe : un exemple de courage et de détermination

Sportif de talent, Éric Lapointe, de Saint-Raymond, s’est surpassé lors des derniers Jeux d’été d’Olympiques spéciaux Québec (OSQ). Il a de nouveau prouvé que, malgré le sort que réserve parfois la vie, passion et détermination peuvent mener loin.

De son sac, Denise Vézina sort fièrement toutes les médailles de son fils, « son petit gars » comme elle aime à l’appeler.

À bientôt 47 ans, Éric Lapointe impressionne aussi bien par sa carrure que par son palmarès : depuis le milieu des années 2000, il a remporté une bonne trentaine de médailles.

Dernièrement, il a de nouveau brillé aux Jeux d’été d’OSQ, qui se sont déroulés à Québec du 29 juin au 2 juillet. Il a décroché l’argent dans les disciplines du saut en longueur avec élan et celle du 800 m, ainsi que le bronze au 400 m.

Un athlète hors du commun

À l’âge de 3 ans, Éric subit un grave traumatisme crânien après s’être fait renverser par une auto. Les séquelles de l’accident, qui le laissent avec une déficience intellectuelle, ne l’empêchent pas de développer une passion : celle du sport.

Ainsi, il s’adonne à l’athlétisme l’été, et à la raquette l’hiver. Après avoir participé à des événements sportifs au niveau local, il s’inscrit à des compétitions d’envergure. Il s’entraîne de façon intensive, chaque semaine. Plusieurs entraîneurs s’impliquent et l’aident à se surpasser.

Après d’excellentes performances réalisées en athlétisme aux Jeux provinciaux d’été à Saint-Jean-sur-Richelieu en juillet 2009, il reçoit une lettre d’OSQ. « Nous sommes heureux de t’annoncer que tu as été présélectionné pour faire partie de l’équipe qui représentera le Québec aux Jeux nationaux d’été 2010 à London en Ontario », écrit Serge Boulianne, chef de mission.

Éric Lapointe prendra part à ces jeux, ainsi qu’à de nombreuses autres compétitions où il se démarque par ses performances.

eric_lapointe

Éric Lapointe, avec le drapeau de la Ville de Saint-Raymond.

Aux Jeux d’été d’OSQ 2017, il faisait partie des 1000 athlètes qui ont participé aux différentes épreuves qui se sont déroulées au Peps de l’Université Laval.

Mouvement international, OSQ favorise l’inclusion sociale des personnes présentant une déficience intellectuelle, par la pratique du sport et les compétitions.

Le concept est basé sur les travaux du Dr Franck Hayden, qui ont révélé que les personnes présentant une déficience intellectuelle pouvaient développer leur condition physique et leurs habiletés motrices et sociales de manière significative si on leur en donnait l’occasion.

Éveiller l’espoir

Très émue, Denise Vézina raconte : « Il y a neuf ans, j’ai eu un AVC. Je suis restée deux mois et demi au CHUL et j’étais supposée demeurer dans un état végétatif. Le Bon Dieu m’a redonné la vie afin que je puisse m’occuper de mon fils, qui avait encore besoin de moi. »

« Éric est la preuve que même avec un handicap, on peut se surpasser dans de nombreux domaines, et cela donne de l’espoir à de nombreuses personnes », ajoute la mère du sportif.

Assurément, Éric Lapointe est loin d’avoir terminé sa belle moisson de médailles, apportant fierté à sa mère, ses proches, ainsi que toute une ville.

eric_lapointe3

Éric Lapointe a réalisé de belles performances lors des derniers Jeux d’été d’Olympiques spéciaux Québec.