La trottinette à chiens disponible cet automne

Une nouvelle forme d’entraînement sera disponible dans la région dès l’automne. Un trio de concepteurs s’apprête à lancer la trottinette à chiens, un concept qui existe déjà en province, et dont cinq exemplaires de leur construction pourront recevoir les adeptes au Chalet en bois rond.

« On a conçu un scooter, qui est en réalité une trottinette », explique l’un des constructeurs du prototype, Mickael Bourel.

Il s’agit donc d’un cadre avec deux roues et guidon sur lequel le conducteur se tient debout. La trottinette est attelée à un ou deux chiens, qui en assurent la tractation.

Le cadre reçoit une suspension et des freins, évidemment sans le pédalier.

À l’automne, quand le temps le permettra, l’attelage pourra parcourir des sentiers de terre, de sable, et disons-le, de bouette.

« L’appareil sert à entraîner les chiens pour la saison de courses d’attelage de chien (mushing) de l’hiver », précisent les concepteurs Mickael Bourel, Stephan Dussault et Stéphane Chénard.

Les trois ont formé la compagnie Wolfout et ont construit leur prototype dans les deux dernières semaines en travaillant à temps plein.

On veut en même temps rentabiliser les chiens en automne en offrant ce sport aux adeptes. Cinq de ces appareils pourront donc servir à la clientele du Chalet en bois rond cet automne.

Les concepteurs projettent en plus de le mettre éventuellement sur le marché.

Le modèle actuel a été baptisé le « Ruff », mais d’autres modèles seront également construits, pour monsieur et madame tout le monde, mais également des modèles plus légers destinés à la compétition.

Ce modèle de compétition aura un cadre d’aluminium et de carbone et sera deux fois plus léger que le prototype actuel, soit une quinzaine de livres.

Wolfout veut aussi construire des modèles à trois et quatre roues.

« On a beaucoup de projets », conclut Stéphane Chénard.

trottinette2

trottinette

Les concepteurs et constructeurs Stéphane Chénard, Mickael Bourel et Stephan Dussault.