Sainte-Christine-d’Auvergne inaugure une serre communautaire

La municipalité de Sainte-Christine-d’Auvergne a inauguré le 19 juillet une serre communautaire dans laquelle les citoyens peuvent faire pousser des fleurs, des fruits, des légumes ou encore des plantes aromatiques.

Les élus municipaux ainsi que plusieurs utilisateurs de la serre ont fièrement coupé le ruban lors de l’ouverture officielle. À l’intérieur de la structure, on retrouve déjà quelques plants de tomates, de la marjolaine, de la menthe, du basilic ainsi que quelques petites plantes à fleurs.

La nouvelle serre communautaire, qui se trouve derrière l’hôtel de ville, comporte dix bacs surélevés afin de pouvoir jardiner debout. Huit bacs sont réservés pour les citoyens, tandis que deux sont destinés aux jeunes de la municipalité. Un récupérateur d’eau de pluie a également été installé.

serre_sca_4

Un récupérateur d’eau de pluie a été installé derrière la serre.

Le coût de la serre s’élève à 5000 $, dont 2000 $ ont été financés grâce au Fonds de soutien aux projets structurant de la MRC de Portneuf.

Le projet de la serre communautaire s’inscrit dans le cadre de la nouvelle planification stratégique adoptée en juin 2016. « Plusieurs citoyens nous avaient exprimé la volonté de pouvoir cultiver un jardinet dans une serre fermée », explique July Bédard, directrice générale de la municipalité.

« Il est important de consulter sa population, afin d’être sûr de pouvoir répondre correctement à ses attentes », indique le maire Raymond Francoeur, qui précise que 98 % du contenu du plan stratégique adopté en 2004 a été réalisé.

serre_sca_1

Raymond Francoeur, maire de Sainte-Christine-d’Auvergne, et July Bédard, directrice générale de la municipalité.

« Si nous recevons de nouvelles demandes pour des jardinets, il n’est pas exclu que l’on aille plus loin, avec peut-être l’installation d’une autre serre », fait savoir M. Francoeur.

Attribution des espaces cultivables

Pour obtenir un espace cultivable, il faut être résident de Sainte-Christine-d’Auvergne et s’enregistrer auprès de la municipalité. Si la demande dépasse le nombre de bacs disponibles, ceux-ci seront attribués par tirage au sort.

À noter que la municipalité s’est dotée d’une politique d’utilisation de la serre communautaire, dans laquelle il est notamment expliqué que les bacs doivent avoir été plantés ou ensemencés avant le 1er juin de chaque année.

serre_sca_3

La serre compte dix bacs  bacs surélevés contenant chacun deux espaces cultivables.

La serre sera en fonction jusqu’au 1er novembre avant d’être démontée, puis réinstallée pour une utilisation à partir du 1er mai.

serre_sca_2

De gauche à droite : Raymond Francoeur (maire), Marie-Lise Aubin accompagnée de ses enfants (utilisateurs de la serre), Suzanne Vézina (présidente du comité d’embellissement ), Céline Isabelle (utilisatrice de la serre), Linda Morin (conseillère municipale) et July Bédard (directrice générale).