À la découverte du patrimoine bâti de Pont-Rouge

Jusqu’au 17 septembre prochain, la Maison Déry présente « Derrière les murs, le patrimoine bâti de Pont-Rouge ». Cette exposition dresse un remarquable panorama des maisons anciennes de la ville et permet également de découvrir des histoires de vie hors du commun.

Un lieu de débauche : voilà ce qu’était à la fin du 19e siècle la maison du 24 rue de la station, qui était alors une auberge où l’on servait de l’alcool sans licence. L’établissement se trouvait dans le secteur peu recommandable de la gare ferroviaire. «  Il ne convient pas que de jeunes filles ou de jeunes femmes aillent se promener sans nécessité à la station de fer », écrivait en 1883 le curé Gosselin.

L’exposition « Derrière les murs » se compose d’une dizaine de panneaux qui décrivent l’architecture et l’histoire de vieilles maisons pont-rougeoises. Ces dernières ont été soigneusement sélectionnées pour leur intérêt patrimonial. L’originalité de la présentation réside dans le fait que les panneaux sont accompagnés d’objets retrouvés dans les demeures. Pour le 24 rue de la station, de vieilles bouteilles d’alcool ont ainsi été exhumées lors de travaux d’excavation.

Jeanne Couture, qui a conçu l’exposition de concert avec Sylvain Brousseau de Mémoire collective de Pont-Rouge et des employées de la Maison Déry, est allée à la rencontre de plusieurs des propriétaires des maisons. «  J’ai voulu, entre autres, dénicher des petites anecdotes intéressantes », explique Mme Couture, qui a notamment rencontré Raymond Doré, un agriculteur octogénaire. Son fils, Richard, est propriétaire de la plus vieille demeure de Pont-Rouge, la Maison Doré. Celle-ci est restée dans la même famille sur une dizaine de générations.

Ce que l’on remarque rapidement dans l’exposition, c’est que Pont-Rouge présente un patrimoine architectural riche et diversifié. Certaines maisons possèdent des chambranles ouvragés uniques en leur genre, que l’on ne retrouve nulle part ailleurs dans Portneuf, et qui auraient été réalisés par un même ébéniste dont l’histoire n’a pas retenu le nom.

Souligner le 150e anniversaire

« Derrière les murs » s’inscrit parfaitement dans le cadre des célébrations marquant un siècle et demi d’histoire pont-rougeoise.

Le comité du 150e anniversaire a contribué à hauteur de 3500 $ à la réalisation de l’exposition. Michel Martel, président du comité, rapporte : « Lorsque la Corporation des lieux historiques de Pont-Rouge s’est adressée à nous pour les soutenir, nous avons répondu par l’affirmative. Notre devise, « 150 ans de fierté », nous dit bien que pour le prouver, nous devons pouvoir nous souvenir. »

La MRC de Portneuf a également apporté un soutien conséquent via le Fonds patrimoine et culture. Les organisateurs de l’exposition ont notamment puisé de l’information dans l’inventaire du patrimoine bâti portneuvois de la MRC.

Vers une nouvelle exposition permanente

Selon Hélène Gagnon, membre du conseil d’administration de la Corporation des lieux historiques de Pont-Rouge, la Maison Déry présentera une nouvelle exposition temporaire en 2018, qui sera une prémisse à la prochaine exposition permanente, prévue pour 2019.

Ces expositions futures s’inscrivent dans un plan d’action visant à renouveler le produit culturel offert pour la clientèle locale et régionale et ainsi augmenter la fréquentation du site.

Pour prendre connaissance du calendrier des activités de la Maison Déry ainsi que les horaires d’ouverture, rendez-vous sur le www.maisondery.pont-rouge.org.

Météo Portneuf