Accueil de réfugiés à Saint-Raymond : le projet avance

Le 23 mai, le comité d’accueil de réfugiés de Saint-Raymond organisait une soirée d’information au Rest O Café de la Vallée. Le but était, entre autres, de faire part de l’avancement du projet de parrainage de la famille Oufan.

Ce projet, ils y croient. Les membres du comité d’accueil ne ménagent pas leurs efforts afin qu’une famille syrienne puisse échapper à l’horreur de la guerre et reprendre, dans le fond, une vie normale.

Sur les tables du restaurant, de petites tirelires avaient été déposées afin que les convives puissent remettre des dons. Andrée L’Espérance, trésorière du comité d’accueil, a annoncé qu’en date du 30 avril, un total de 11 349 $ en dons avait été amassé.

L’objectif à atteindre est de 25 000 $. Ce montant doit permettre à la famille Oufan de subvenir à ses besoins pendant une année entière. La date d’arrivée du couple et de ses deux filles n’est pas encore connue précisément, mais le comité assure que tout est mis en œuvre afin d’accélérer le processus d’accueil.

À noter qu’un nouveau mode de collecte de fonds a été mis en place, par le biais du programme FundScrip. Le principe est simple : on règle une partie ou la totalité de ses achats en utilisant des cartes-cadeaux achetées auprès de détaillants participants pour qu’un pourcentage de chaque carte-cadeau serve à soutenir la cause.

« Alimenter l’espoir »

Durant la soirée, Étienne Beaumont, conseiller municipal de la ville de Saint-Raymond, a apporté son soutien au comité : « Accueillir une famille de réfugiés, ce n’est pas un projet qui se réalise sans batailles. La municipalité admire grandement le courage et la volonté qui animent les membres du comité. Même si nous avons déjà beaucoup de projets à Saint-Raymond, il est important de montrer que notre ville est solidaire et accueillante. »

L’élu a rappelé le contexte difficile. La veille, un attentat ensanglantait la ville de Manchester au Royaume-Uni. « Chaque jour apporte son lot d’atrocités qui alimente la peur. Aujourd’hui, j’ai envie d’alimenter l’espoir et la solidarité », a lancé M. Beaumont. Joignant le geste à la parole, il a remis un don de 500 $ au comité d’accueil, à titre de citoyen.

Piano, culture et encan

La soirée d’information était bien remplie. Anouk Thibault, grande voyageuse, a partagé ses expériences où elle a été accueillie par des gens de cultures complètement différentes à l’autre bout du monde. Mme Thibault a ensuite joué quelques pièces de piano de compositeurs comme Granados ou Ginastera, transportant son auditoire.

Plus tard dans la soirée, Antoine Kibrité a présenté son pays d’origine, la Syrie. « Je voudrais vous faire découvrir mon pays tel qu’il fût avant la guerre », a expliqué M. Kibrité, qui a fait défiler des photos de la ville de Damas, du site archéologique de Palmyre ou encore du fameux Krak des Chevaliers.

L’évènement s’est conclu par un encan silencieux au profit du comité. Plusieurs entreprises ainsi que des particuliers avaient mis en vente des chèques-cadeaux ou des objets.

Pour vous tenir au courant du projet d’accueil de la famille Oufan et pour en savoir plus sur les différents moyens de remettre des dons, consultez la page Facebook du comité d’accueil de réfugiés de Saint-Raymond.