Près de 150 jeunes et moins jeunes au Défi Promutuel 1-5-10

Ils étaient 150 samedi dernier à marcher et courir dans les rues de Saint-Basile pour la cause de la Fondation Mélanie-Moïse, dont la mission est d’aider les élèves plus démunis de l’école Les Trois-Sources.

Une belle réussite pour ce 5e Défi Promutuel 1-5-10, d’abord pour la température, qui était très confortable pour la course. En outre, le parcours avait été modifié de sorte que les participants ne sortaient jamais des rues de la ville, comme c’était le cas des dernières éditions où les coureurs du 10 km faisaient une portion du trajet dans un rang. Il semble que la modification de l’édition 2017 se soit avérée très motivante et ait été très appréciée de tous.

L’organisation a d’ailleurs fait appel à un commissaire de courses expérimenté en la personne de Bernard Gobeil, pour le tracé et la précision du parcours.

Tous les âges étaient représentés, des bouts de choux (même des poupons dans les poussettes) aux adultes.

Le net sera remis à la fondation qui en fait profiter les élèves de familles moins bien nanties de l’école, notamment pour leurs vêtements et leur alimentation.

En quatre ans d’existence, le Défi avait remis un total de 3400 $ à la Fondation, et il semble qu’un montant de l’ordre de 1000 $ s’ajoutera. Le Défi a rapporté quelque 1100 $ en frais d’inscription et 1700 $ en commandites, montants desquels il faut déduire les coûts notamment reliés à la sécurité et à l’obligation de faire appel à des signaleurs accrédités.

L’organisateur depuis les débuts du Défi 1-5-10, Benoît Delisle, souhaite bien évidemment qu’une sixième édition ait lieu en 2018, mais annonce qu’il est « prêt à donner au suivant. J’ai fait mon effort, et je souhaite que quelqu’un d’autre prenne la relève », dit-il. D’autant plus que  le plan est déjà tout tracé.

défi_1-5-10_2017-1 défi_1-5-10_2017-2 défi_1-5-10_2017-3 défi_1-5-10_2017-4 défi_1-5-10_2017-5