Eau eau eau !

Alors que c’est souvent nous qui sommes sur la sellette avec nos inondations, c’est un peu l’inverse qui se produit cette année alors que de très nombreuses municipalités vivent un réel état de crise.

Chez nous, la rivière Bras du Nord a atteint un pic dimanche soir et il ne manquait qu’un pied pour que l’eau n’inonde le rang Saint-Isidore, avec la montée de l’eau dans les champs à la hauteur de la fromagerie, selon le coordonnateur aux services techniques de la Ville Christian Julien.

Beaucoup d’eau également dans les champs du rang du Nord, mais rien d’inquiétant. Ces deux points plus critiques ont fait l’objet de surveillance cette fin de semaine.

Quant au débit d’eau, il a presque atteint les 550 mètres cubes en fin de semaine, et avait rebaissé à 480 lundi matin. Le Centre hydrique en avait prévu un peu moins, mais plusieurs facteurs jouent. Ainsi reste-t-il encore de la neige à fondre en amont des cours d’eau, mais le temps en deça des températures de saison réduit le ruissellement.

Rappelons qu’à cette époque de l’année, le débit normal enregistré se situe entre 150 et 200 m3/seconde.

Quant à la Sainte-Anne, « en eau libre, elle est capable d’en prendre », commente Christian Julien.

Météo Portneuf