Le dimanche 21 mai à l’église de Pont-Rouge : Louis-Antoine Laroche et Florilège en concert

Enseignant en musique à l’école secondaire d’Iberville de Rouyn Noranda, le Pont-Rougeois Louis-Antoine Laroche sera de passage dans sa ville natale le dimanche 21 mai prochain afin d’y offrir un concert avec son ensemble vocal Florilège.

Les murs de l’église feront résonner le Gloria de Vivaldi et la Messe #2 en sol majeur de Franz Schubert. Ces deux oeuvres seront les pièces de résistance du concert de l’ensemble vocal, puisqu’elles durent environ 20 minutes chacune.

Mais avant la prestation du choeur d’une vingtaine de voix, Louis-Antoine Laroche et Claire Boudreau, duo sur scène et couple dans la vie, assureront la première partie du concert.

Lui baryton et elle soprano, ils forment le duo Florilège. Leur répertoire pour le concert du 21 mai n’est pas encore défini au moment d’écrire ces lignes. On sait toutefois qu’il se composera de solos et de duos.

Tant l’ensemble que le duo Florilège seront accompagnés par le pianiste Réjean Laplante.

Ajoutons également que des membres de l’ensemble vocal Florilège se joindront à la chorale de l’église pour la messe du dimanche matin 21 mai.

Détenteur d’un baccalauréat en musique de l’Université d’Ottawa et d’une maîtrise en interprétation vocale de l’Université Laval, Louis-Antoine Laroche a été membre du Trio lyrique de Québec et du Théâtre lyrique du Nord, il a prêté sa voix à plusieurs personnages d’opéra et d’opérettes, il devient en 1992, titulaire de la classe de chant du Centre musical En sol mieur de Rouyn-Noranda, et depuis 1997, il enseigne à l’école secondaire d’Iberville.

Finaliste à des concours, participant à des stages et des spectacles lyriques partout dans le monde, il s’est même vu offrir le cycle de mélodies Les Chants de mon coeur, que le compositeur Jacques Marchand a composé pour lui en 2003, sur des poèmes de Margot Lemire.

Parmi les hauts faits de l’ensemble vocal Florilège, fondé en 2004 par M. Laroche, le choeur a mérité, en juin 2010, une ovation debout lors de sa participation au Mondial choral Loto-Québec, festival créé par Gregory Charles, et un concert également très remarqué à la basilique cathédrale d’Ottawa, où le choeur a chanté le Requiem de Mozart accompagné de six musiciens.

Louis-Antoine Laroche sera donc de retour dans son alma mater où il a été initié à la musique. Il tient à mentionner l’influence qu’a eue sur lui la musicienne raymondoise Hélène Sauvageau, avec laquelle il a travaillé et qui a influencé sa façon de diriger et d’interpréter. « Elle m’a aidé à poursuivre, elle m’a encouragé », dit-il.

ensemble_florilège

Le chef de choeur Louis-Antoine Laroche et le pianiste Réjean Laplante, avec les membres de l’ensemble Florilège

Météo Portneuf