Un troisième déjeuner pour le maire de Saint-Raymond

Cette année, près de cent cinquante commerçants et représentants d’organisme à but non lucratif ont assisté au déjeuner du maire de Saint-Raymond. Ce fut l’occasion pour Daniel Dion de répéter que sa ville est à la fois riche d’histoire et d’avenir. Comme il fallait s’y attendre, il a aussi longuement parlé du développement de sa municipalité.

Cette année encore, c’est en compagnie du directeur général François Dumont que Daniel Dion a profité du déjeuner du maire pour faire le bilan des plus récentes réalisations de Saint-Raymond. Entre autres choses, on retiendra qu’il a parlé des faits saillants de l’année 2016 pour le service des travaux publics, soit la création de nouvelles rues dans le parc industriel numéro deux, la réfection des systèmes d’aqueduc des rues André, Guy, Moisan et Jardinier, de la réalisation d’un plan d’intervention réseau et routes et des travaux de réfection faits dans le rang du Nord, le chemin du Lac-Sept-Îles et le rang Sainte-Croix.

En ce qui a trait aux réalisations du milieu, M. Dion a notamment rappelé que sur le plan commercial, les derniers mois ont été marqués par les travaux de rénovation chez Hyundai Saint-Raymond, l’agrandissement de la garderie Les Matelots, le déménagement dans un nouveau bâtiment du Docteur du Pare-Brise, la construction d’un nouveau pavillon par le Centre de formation de Portneuf de même que la construction d’appartements au 300, avenue Saint-Jacques.

MM. Dion et Dumont ont également présenté de nombreuses statistiques aux convives. À ce moment du déjeuner, tous ont appris que Saint-Raymond est toujours en tête de liste portneuvoise pour ce qui est de sa population (10 189 en 2016). Cela se reflète sur la fréquentation scolaire au primaire, car pour l’année en cours, l’école Marguerite-d’Youville/Saint-Joseph accueille 798 élèves. Saint-Raymond, ont-ils mentionné, est aussi la ville de Portneuf où il y a eu le plus de constructions neuves l’an dernier (79 en 2016, 448 de 2012 à 2016) et où la valeur foncière uniformisée est la plus importante (1,1 MM $).

En plus de se montrer fier de l’augmentation des comptes de taxes (toujours sous l’indice du coût de la vie depuis son arrivée à la mairie), Daniel Dion ne s’est pas fait prier pour indiquer que la charge fiscale moyenne d’une résidence est de 1 854 $, soit beaucoup moins que dans plusieurs villes d’envergure comparable. Pour la MRC de Portneuf, précisons que la moyenne est de 1 987 $.

Comme le veut la tradition, le directeur au développement de la Corporation de développement de Saint-Raymond (CDSR) a été invité à prendre la parole lors du le déjeuner du maire. Quand le micro lui a été tendu, sachez que Matthew Gagné en a profité pour confirmer que DERYtelecom (le point de service à la clientèle demeurera au centre-ville) et au moins deux autres entreprises s’installeront bientôt dans le parc industriel numéro deux. M. Gagné a également abordé les projets de Tourisme Saint-Raymond et l’impressionnant développement de la Vallée Bras-du-Nord. Nous vous parlerons plus en détails des activités de la CDSR dans un prochain article.

Pour l’année 2017, ont enfin fait savoir Daniel Dion et François Dumont, Saint-Raymond investira 12 M $ en immobilisations. De cette somme, 7 M $ proviennent de diverses subventions qui permettront à la ville de travailler sur de grands projets. Le changement du système de réfrigération de l’aréna, la construction d’une caserne et d’un garage municipal, l’électrification du rang Saguenay, l’acquisition de terrains stratégiques, l’achat d’une scène mobile, le développement de la baie Vachon et divers travaux publics sont du lot. Il va sans dire que les dossiers du Comité rivière, du centre-ville de Saint-Raymond, du Comité santé Portneuf, de l’hôpital et du Camp Portneuf promettent tous d’occuper les employés et les élus municipaux.

Finalement, rappelons, comme l’a fait le maire, que Saint-Raymond célèbre présentement son 175e anniversaire et que bien des activités organisées pour l’occasion sont toujours à venir.

Un autre déjeuner du maire pour Daniel Dion?

Comme il n’a toujours pas décidé s’il sollicitera un nouveau mandat lors élections municipales de novembre, on ne sait pas si Daniel Dion sera aux commandes du prochain déjeuner du maire de Saint-Raymond. À l’instar des conseillers municipaux actuels, a fait savoir le principal intéressé, c’est en juillet ou en août qu’il fera savoir s’il se représente ou non.

Le Grand défi Pierre Lavoie et l’équipe Boscus-Fasken1

Toujours lors du déjeuner du maire, on s’en voudrait de ne pas mentionner qu’il a été dévoilé que l’équipe Boscus-Fasken1 profitera de nouveau du Grand défi Pierre Lavoie pour venir en aide aux élèves de Saint-Raymond. En plus de l’école primaire, qui a touché 42 500 $ dans le cadre de cette activité l’an dernier, l’école secondaire en bénéficiera cette année. Encore une fois, nous profiterons d’un prochain article pour vous donner plus d’information à ce sujet.

dejeuner_maire_daniel_dion2017_1

Daniel Dion, maire de Saint-Raymond

dejeuner_maire_daniel_dion2017_2

Près de cent cinquante commerçants et représentants d’organisme à but non lucratif ont assisté au troisième déjeuner du maire de Saint-Raymond.