Le quatorzième FFPE sera renversant

Avec sa compétition internationale, son Ciné-Souper, ses conférences, son volet scolaire, son Kabaret Kino, sa soirée de clôture et toutes ses autres activités, l’édition 2017 du Festival de films pour l’environnement (FFPE) promet d’être renversante. Pour en profiter, c’est du 21 au 29 avril que les passionnés du septième art et de la cause environnementale devront mettre le cap sur Saint-Casimir.

Lors du dévoilement de la programmation, Danielle DuSablon, présidente des Rendez-vous culturels de Saint-Casimir, n’a pas manqué sa chance de rappeler que le FFPE transforme invariablement Saint-Casimir en un « lieu de prise de conscience ». Dans le même ordre d’idées, sachez qu’elle a invité les festivaliers à se montrer « résistants […] face à la mondialisation », et à garder, du même coup, notre « tissu rural bien vivant ».

Pour leur part, Léo Denis Carpentier et Stéphane Groleau, respectivement directeur artistique et responsable des communications du FFPE, ont profité du dévoilement pour parler des différentes activités qui en feront la richesse. Du 22 au 28 avril, on retiendra d’abord que les 28 films retenus (sur un nombre record de 128!) pour la compétition internationale seront présentés en sept blocs, soit agriculture, luttes, animaux, beautés du monde, tourisme durable, artisans/industrie et climat. Par ailleurs, n’oublions pas de souligner que le bal sera lancé avec le traditionnel Ciné-Souper du FFPE, le lundi 21 avril, et qu’il prendra fin, le 29 avril venu, avec la toujours festive soirée de clôture. Soulignons également que le Ciné-Souper permettra au FFPE de renflouer ses coffres et de célébrer les dix ans de la Fromagerie des Grondines. Quant à la soirée de clôture, elle verra le gagnant du grand prix rentrer à la maison avec un magnifique trophée signé Stéphane Chénard.

En plus des projections, Léo Denis Carpentier a tenu à faire savoir que d’autres activités seront à ne pas manquer. Du lot, on retrouve la conférence « Zéro gaspillage! » de même que le souper « Chic frigo sans fric » qui mettront en vedette Florence-Léa Siry, le samedi 22 avril. Le jour suivant, il faut notamment retenir que Sandrine Seydoux et Lucie Mainguy donneront une conférence sur les toilettes sèches et que la Table de concertation tiendra un rendez-vous éclair auquel seront conviés les organismes environnementaux  de la région. Un souper spaghetti suivra cette rencontre.

Comme il en est responsable, Stéphane Groleau ne s’est pas fait prier pour dévoiler que les quelque 350 jeunes qui feront le succès du volet scolaire du FFPE seront invités à créer des films d’animation. Étant donné que l’ONU a proclamé que 2017 était l’Année internationale du tourisme durable pour le développement, a-t-il précisé, c’est sous ce thème qu’ils auront à travailler. Entre autres, on sait qu’ils auront l’opportunité de tourner leurs films sur l’écran vert de 20 pieds par 12 pieds dont se dotera le festival. MM. Carpentier et Groleau ont également fait savoir qu’une quarantaine de personnes se sont inscrites au Kabaret Kino Saint-Kazimir. C’est deux fois plus qu’à l’habitude! Toute une fin de festival attend donc ceux qui choisiront d’assister à la projection des films que les participants auront tournés, du 27 au 29 avril, en sol casimirien et portneuvois.

Si les curieux aimeront étudier la programmation complète du 14e FFPE au www.ffpe.ca, on s’en voudrait de ne pas insister sur une dernière activité. Il s’agit de la projection-rencontre du film « Le Kid », soit le premier long métrage de Charlie Chaplin. Pour l’occasion, Yves Durand, du Musée Chaplin (Suisse), viendra à Saint-Casimir. Ce sera une occasion rêvée d’échanger avec lui et de voir un classique de Chaplin en version rematricée, a fait savoir Léo Denis Carpentier avec beaucoup d’enthousiasme.

Cette année encore, ajoutons que deux célèbres habituées du FFPE seront de nouveau de la partie. Il s’agit de la rameuse océanique et présidente d’honneur du Ciné-Souper Mylène Paquette et de la comédienne et marraine du festival Geneviève Bilodeau. Sachez que toutes deux se sont montrées impatientes de participer au prochain FFPE qui se déroulera entièrement à l’hôtel de ville de Saint-Casimir. Mme Paquette, a-t-on appris, en profitera pour participer aux Kabarat Kino et animé le Ciné-Souper aux côtés de Mme Bilodeau. Cette dernier animera le gala de clôture.

Finalement, il faut indiquer que l’équipe du FFPE tient à remercier ses précieux partenaires. Elle invite évidemment toute la population à profiter de ce festival pour faire le plein de films « éveilleurs de conscience » et de belles rencontres. Ceux qui comptent s’y rendre souvent devraient s’intéresser au passeport que le festival a mis en vente. Encore une fois, c’est le www.ffpe.ca qu’il faut visiter pour avoir plus de détails.

ffpe2017_lancement

Léo Denis Carpentier, directeur artistique du FFPE, montre le trophée qu’a réalisé l’artisan Stéphane Chénard pour celui ou celle qui décrochera le grand prix du festival.