Le Carrefour jeunesse-emploi célèbre ses vingt ans et la retraite d’Alain Blanchette

Comme le Carrefour jeunesse-emploi (CJE) de Portneuf a été inauguré en février 1997, il célèbre déjà son vingtième anniversaire. L’équipe qui y travaille de même que des anciens employés et bénévoles ont été invités à se réunir pour l’occasion et à souligner, du même coup, le départ à retraite du directeur général Alain Blanchette. Ce dernier est là depuis le début!

C’est alors que se terminait son avant-dernière journée de travail au CJE qu’Alain Blanchette et plusieurs invités ont fêté et raconté « la belle histoire » de cette organisation qui « vise l’amélioration des conditions de vie des jeunes adultes en les supportant dans leurs démarches d’insertion sociale et professionnelle ».

Entre autres, Roger Bertrand, qui a initié le projet du CJE alors qu’il était député de Portneuf, a tenu à dire que le succès du CJE de Portneuf est celui d’une équipe qui a eu et qui a toujours le développement de la communauté portneuvoise à cœur. S’il n’a eu que des bons mots pour Alain Blanchette, il faut mentionner qu’il s’est montré confiant que l’énergie dont sont animés ses collègues leur permettra d’accomplir des « choses extraordinaires » dans le futur.

Quant à Marc Piché, premier président de la CJE, ce n’est pas sans fierté qu’il a dit croire que les gens de Portneuf profitent toujours des deux missions qui ont guidé l’organisation dès sa création, soit mettre la clientèle au centre des préoccupations de l’équipe en place et s’assurer que les divers organismes de la région « battent à la même mesure » pour cette clientèle. De son implication qui s’est étendue sur une douzaine d’années au sein de CJE, ajoutons que M. Piché a notamment retenu la rigueur, le professionnalisme, la belle folie et la stabilité de l’équipe en place.

Si la présidente actuelle Catherine Fortin a également profité du vingtième anniversaire du CJE pour saluer tous ceux et celles qui ont contribué à son succès, notamment ses prédécesseurs Marc Piché, Mélissa Leclerc et Renée-Claude Pichette, on retiendra aussi qu’elle a dressé un bilan positif des actions du Carrefour. « La situation [des jeunes] d’aujourd’hui est beaucoup plus reluisante qu’à l’époque » et il ne fait aucun doute, selon elle, que c’est en partie grâce au CJE. En vingt ans, a-t-elle précisé, le taux de décrochage scolaire et le nombre de jeunes adultes bénéficiant de l’aide sociale ont connu des baisses appréciables. Elle a également tenu à indiquer qu’en 1997, le taux de chômage s’élevait à 15 % et représentait un défi auquel on ne fait plus face.

Pour sa part, Claire Fleury, qui prendra le relais d’Alain Blanchette aux commandes du CJE, a fait savoir que c’est dans un esprit de continuité qu’elle entend veiller à l’amélioration des conditions de vie des Portneuvois âgés de seize à trente-cinq ans. Entre autres, celle qui était jusqu’ici directrice adjointe du Carrefour nous a dit que la prévention du décrochage et le manque de main-d’œuvre sont autant de défis qui guideront ses actions et celle de l’équipe dont elle fait partie depuis huit ans déjà.

Évidemment, c’est avec l’humour qu’on lui connaît qu’Alain Blanchette a animé la fête qui devait permettre à des dizaines de personnes de se remémorer la création et les grands pans de l’histoire du CJE de Portneuf. Cela dit, c’est avec tout le sérieux du monde qu’il nous a confié que ce dont il est le plus fier, c’est de l’équipe qui l’a entouré au fil des ans. En plus d’être satisfait d’avoir su durer à la direction générale malgré tout le travail que cela demandait, il quitte heureux de voir que la situation des jeunes adultes de notre région s’est grandement améliorée comparativement à ce qu’elle était il y a deux décennies.

Ceux qui veulent avoir plus d’information au sujet du Carrefour jeunesse-emploi de Portneuf peuvent visiter le www.cjeportneuf.com de même que la page Facebook de l’organisation.

cje_alain_blanchette_mars2017

Alain Blanchette aura été directeur général du Carrefour jeunesse-emploi de Portneuf pendant vingt ans.