Plus d’entreprises auront droit à un traitement fiscal avantageux

Selon le député de Portneuf Michel Matte, le tout nouveau « Plan pour que l’économie québécoise soit davantage une économie de dirigeants » constitue « une bonne nouvelle en termes de fiscalité » pour ceux qui sont concernés par la relève entrepreneuriale et le transfert d’entreprises entre générations.

Alors que le premier ministre Philippe Couillard estime que ce Plan découle d’une volonté « de favoriser la présence de sièges sociaux sur le territoire québécois et la croissance des entreprises québécoises », Michel Matte a effectivement choisi d’insister, en point de presse, sur ce que cette « offensive » prévoit pour les propriétaires qui se préparent à céder leurs entreprises respectives à une prochaine génération d’entrepreneurs.

Désormais, a fait savoir M. Matte, les entreprises agricoles de même que celles des secteurs primaire et manufacturier ne seront plus les seules à bénéficier d’un traitement fiscal avantageux dans le cas d’une vente à une personne ayant un lien de dépendance. Les entreprises du secteur des services et de la construction auront aussi droit à une exonération s’élevant à un million de dollars sur les gains en capital. Trois entreprises familiales de notre région attendaient avec impatience l’annonce d’un tel allégement pour procéder à un transfert de propriété, a indiqué le député.

Considérant les nombreuses demandes qui lui ont été faites en ce sens au fil des ans, ajoutons que Michel Matte s’est dit « convaincu que plusieurs entrepreneurs de Portneuf profiteront rapidement de cet incitatif fiscal pour passer le flambeau à leurs descendants ». C’est aussi avec conviction qu’il a affirmé que le Plan pour que l’économie québécoise soit davantage une économie de dirigeants allait assurer « la pérennité des entreprises familiales qui offrent souvent un service impeccable et personnalisé aux Portneuvois et aux Portneuvoises ».

S’il est une dernière chose à préciser sur la mesure d’allégement fiscal dont peuvent bénéficier les entrepreneurs vendant à une personne ayant un lien de dépendance, c’est bien qu’« elle s’applique rétroactivement au 18 mars 2016 ».

Michel Matte conseille aux entreprises concernées de communiquer avec un ou une comptable pour plus d’information. Quant au Plan pour que l’économie québécoise soit davantage une économie de dirigeants, notez qu’il est possible de le consulter au www.finances.gouv.qc.ca.

Météo Portneuf