Neige en Fête : une 22e édition réussie (texte, photos et images de drone)

Neige en Fête a débuté vendredi soir avec la randonnée clair de lune, la descente aux flambeaux, le feu de joie et le feu d’artifice Pyromax au Centre Ski Saint-Raymond.

Voyez nos spectaculaires images de drone par GSM drone aviationPage Facebook

L’édition 2017 de Neige en Fête est déjà chose du passé, puisque les activités devaient se terminer à 15h dimanche après-midi. Encore une fois, un très bon succès pour cette 22e édition, aux dires du président (pour une dizième année), Denys Tremblay.

Il y avait beaucoup de monde en effet, et la température était relativement clémente, si on compare à l’édition précédente,  très froide.

« Super heureux ! a été le premier commentaire de M. Tremblay à nos questions. La température a été de notre bord cette année ».

Un total de 51 autoneiges ont participé à la fête, en plus d’une trentaine de motoneiges antiques, dont des modèles qu’on avait pas encore vus à Neige en Fête.

Cette année, autoneiges et motoneiges ont eu droit à chacun leur sentier, ce qui a été rendu possible grâce à un nombre accru de bénévoles qui ont travaillé à cette édition.

« Encore une fois une participation extraordinaire », s’exclame Denys Tremblay. La population a répondu à l’appel.

Quant aux « nouveaux modèles », « ça se maintient vraiment, dit le président. « On a toujours un 15 % de gens qui vont à une autre activité, et on a des nouveaux à chaque année ». Comme un tel festival réserve toujours de petites surprises, on a eu droit à une visite de gens du Minnesota, qui ont acheté un appareil en Ontario et ont décidé de s’arrêter à Québec pour la fin de semaine, où ils ont entendu parler de Neige en Fête. « Ils étaient estomaqués, ils ont pris de nombreuses photos, et ont même promis de revenir. Ils s’attendaient de voir une quinzaine de machines, mais là d’en voir cinquante… »

On a aussi eu droit à la visite d’un appareil à hélice fabriqué dans l’Ouest canadien. Cet appareil n’aurait pas été commercialisé très longtemps, et peu de gens la connaissaient. C’est un propriétaire de Saint-Roch-de-Mékinak qui l’a acheté là-bas et l’a restauré.

Trois motoneiges « Élite », une machine d’un modèle plus large où les deux personnes sont assises côte à côte, étaient également sur place. Selon M. Tremblay, Bombardier ne l’a fabriqué que deux ou trois ans, il s’agit donc de modèles plutôt rares. Il s’agit d’un appareil très lourd, et pour lesquels les sentiers n’étaient pas conçus en terme de largeur.

Denys Tremblay sera de retour l’an prochain à titre de président. « J’ai une bonne équipe, ça va bien », déclare-t-il. L’édition 2017 était la 22e, et déjà on commence à songer au 25e anniversaire de ce festival hivernal. « On a déjà les antennes levées, dit-il, et on commence à travailler pour ça ».

 

neige_en_fête_2017-1 neige_en_fête_2017-2 neige_en_fête_2017-3 neige_en_fête_2017-4 neige_en_fête_2017-5 neige_en_fête_2017-6 neige_en_fête_2017-7 neige_en_fête_2017-8 neige_en_fête_2017-9 neige_en_fête_2017-10 neige_en_fête_2017-11

Météo Portneuf