Des agriculteurs attendaient le ministre Lessard de pied ferme

Lorsqu’ils ont appris que le ministre Laurent Lessard allait faire une annonce concernant les véhicules hors route en sol raymondois, trois agriculteurs de Saint-Casimir n’ont pas hésité à profiter de cette occasion pour venir lui demander s’il allait reporter la réforme du Programme de crédit de taxes foncières agricoles. Cette dernière est synonyme d’importantes hausses de taxes pour eux.

Au terme d’une courte rencontre tenue en marge de la conférence de presse à laquelle le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation a participé, Gilles Grandbois, de la Ferme G. Grandbois et Fils, nous a confié ne pas avoir été rassuré par la réponse qu’il a obtenu de Laurent Lessard. « On n’a pas eu le oui qu’on voulait entendre », s’est-il désolé aux côtés des agriculteurs Louis Poirier, de la Ferme Louigy, et Manon Douville, de la Ferme Mayrand.

D’une même voix, tous trois ont promis de passer de la parole aux actes, le 6 février, s’ils n’obtiennent pas ce qu’ils souhaitent. « S’il ne reporte pas la réforme, ont-ils martelé, on barre les sentiers [de VTT et de motoneige] ». Selon eux, la majorité des agriculteurs de l’ouest de Portneuf feront comme eux si rien ne change d’ici lundi prochain. Toujours au sortir de la rencontre qu’ils ont eue avec le Laurent Lessard, soulignons que MM. Grandbois et Poirier de même que Mme Douville ont dit croire que ce dernier « jouait sur le mots », mais qu’il faisait tout de même preuve d’« ouverture ».

Évidemment, c’est avec intérêt que le président du Club motoneige Saint-Raymond Stéphane Bertrand a écouté ces Casimiriens nous parler de ce qu’ils entendaient faire si la réforme du Programme de crédit de taxes foncières agricoles n’est pas remise à plus tard. Il faut savoir que bien des membres de son organisation s’en inquiètent. La preuve? Au cours de la conférence de presse qui a notamment vu le ministre annoncer le versement d’une subvention substantielle à son organisation, nous a fait savoir M. Bertrand, son téléphone a sonné à de nombreuses reprises. À chaque fois, c’était un motoneigiste désireux de savoir si les sentiers étaient toujours ouverts.

En plus d’être ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, il importe de souligner que Laurent Lessard est à la tête du ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports. Il est donc doublement concerné par ce dossier chaud qu’il aimerait régler, a-t-il dit, en trouvant la meilleure solution pour toutes les parties impliquées.

Finalement, ajoutons que M. Lessard a voulu se faire rassurant, lors de sa visite à Saint-Raymond, en indiquant qu’il est régulièrement en contact avec le président général de l’Union des producteurs agricoles Marcel Groleau et qu’il travaille « sur la réalité » avec son homologue du ministère des Finances. De plus, on retiendra qu’il a dit croire qu’il est « faisable » d’en arriver à une entente d’ici le 6 février.

agriculteurs_motoneige_fevrier2017_1

Manon Douville, de la Ferme Mayrand, Gilles Grandbois, de la Ferme G. Grandbois et Fils, et Louis Poirier, de la Ferme Louigy, sont venus à Saint-Raymond pour échanger avec le ministre Laurent Lessard.

agriculteurs_motoneige_fevrier2017_2

Une rencontre entre le ministre Laurent Lessard (en bas à gauche) et les agriculteurs de Saint-Casimir Gilles Grandbois, Manon Douville et Louis Poirier (en haut à droite) a été tenue à l’improviste.