Martin Hardy relève un défi original et audacieux

« C’est une idée qui m’est venue comme ça ». Cette idée du coureur Martin Hardy, c’est de courir un kilomètre de plus par jour, chaque jour du mois de janvier. Ainsi, le jour de l’an, au jour un de ce défi il a couru un kilomètre. Le mardi 31 janvier, pour la conclusion de cet audacieux défi, il courra 31 kilomètres. Pour cette ultime journée de course du mois de janvier, Martin partira à 17h30 du centre Gymnique dans le centre-ville, et parcourra trois tours de ville de plus de 10 km chacun.

L’idée de départ était de relever ce défi accompagné d’autres mordus de la course comme lui.

« Après, quand j’ai commencé à compter ça, le premier 15 jours ça donnait 120 kilomètres, et je me suis dit : c’est réalisable par beaucoup de monde. Mais après j’ai compté jusqu’au 31, et ça donne 496 kilomètres à la fin du mois ». C’est la distance Saint-Raymond – Old Orchard !

Personne ne l’a suivi sur l’ensemble de ses parcours, mais plusieurs l’ont accompagné dans sa course. Il en est ainsi de Carlos Chang, qui est allé courir quatre fois avec Martin Hardy dans le cadre de ce défi, et qui viendra courir à ses côtés le 31.

À l’initiative de l’enseignant Pierre Alain, sept élèves de l’école secondaire Louis-Jobin y ont également participé sur une portion de parcours.

En outre, de nombreuses personnes se sont interessées à son défi, et il n’est pas une journée sans que personne ne lui en parle, ou lui demande à quelle heure il ira courir.

La température a été de son côté la plupart du temps, sauf un lundi de pluie et quelques journées à 25 sous zéro. « Fallait y aller quand même, il ne faut pas que je m’arrête à la température ».

« Je cours beaucoup au feeling, dit-il. Si mon corps est plus fatigué, je vais courir un peu plus lentement ». Il estime sa vitesse habituelle à 12 km/h. De toute façon, ajoute-t-il, « je ne regarde pas ma montre aux deux secondes ».

« Je ne prends pas ça comme un entraînement, précise-t-il, mais vraiment comme un défi personnel. L’entraînement, c’est autre chose, alors que ça c’est chaque jour, t’as pas de journée de repos ».

Le plus impressionnant, c’est que Martin Hardy a maintenu ses autres activités sportives tout au long du mois, le hockey, la randonnée, etc.

On sait que Martin participe à d’importantes compétitions d’endurance. Il fera l’ultra marathon de Beaumont l’automne prochain, une course de 162 kilomètres en forêt. C’est un type d’épreuve à laquelle il participera pour la première fois.

Il sera également de retour au Raid Gaspésie, qui en septembre prochain se fera en équipes de deux. Il sera jumelé à Dany Chamberland. Les deux autres coéquipiers habituels, Lyne Bessette et Benoît Simard, formeront un autre duo.

« On regarde pour participer à un championnat du monde en 2018 », pour lequel le quatuor serait réuni.

En conclusion, Martin Hardy veut dire merci aux gens qui l’ont encouragé. « Il y a beaucoup de monde qui m’écrit, dit-il. Dans mon défi, j’ai des hauts et des bas. Je suis en forme, mais je ne suis pas Superman non plus et il y a des journées où ça va moins bien ».

Dès février après une petite semaine de repos, Martin Hardy reprendra son rythme habituel, et se contentera de courir… 30 à 40 kilomètres par semaine !

martin hardy carlos chang

À droite, Martin Hardy avec son compagnon de course Carlos Chang.

martin_hardy_défi_janvier_2017

Au jour 25, Martin Hardy entreprend son 25 km accompagné de Stéphane Gingras et Normand Gagnon.