Coup d’œil sur le budget de Sainte-Catherine

Pour le maire Pierre Dolbec, le budget 2017 et le programme triennal d’immobilisations que vient d’adopter Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier témoignent de la volonté qu’a la Ville « d’offrir des services de qualité aux citoyens et citoyennes ». « Nous voulons aussi continuer à investir dans nos infrastructures […] en tenant compte de la capacité de payer des contribuables », a-t-il ajouté lors de la séance extraordinaire qu’a tenue le conseil en décembre dernier.

Entre autres choses, les curieux qui ont assisté à cette séance ont appris que Sainte-Catherine devrait pouvoir compter sur des revenus de près de 12,2 M $ cette année (hausse de 5,67 % par rapport à 2016). Les dépenses municipales, quant à elles, devraient augmenter de 5,9 % et frôler les 10,2 M $. La Ville entend notamment utiliser son excédent de 2 M $ pour rembourser une partie de sa dette (1,87 M $) et renflouer son fonds de roulement (144 637 $).

Comme 2017 marque la seconde année du rôle d’évaluation triennal qui est en vigueur pour les années 2016, 2017 et 2018, vous comprendrez qu’à moins qu’elles aient fait l’objet de modifications depuis que ce rôle est en vigueur, la valeur des propriétés catherinoises demeure la même que l’an dernier. Cela dit, le taux de taxes foncières pour une résidence est passé de 0,76 $ à 0,79 $ du 100 $ d’évaluation. Les tarifs suivants ont aussi connu des variations : l’aqueduc s’élève à 193 $ (hausse de 3 $), l’égout à 135 $ (baisse de 9 $), la collecte des matières résiduelles à 145 $ (baisse de 9 $) et la vidange de fosse septique à 56 $ (hausse de 3 $).

Tout compte fait, les contribuables doivent savoir que pour une résidence construite en bordure des réseaux d’aqueduc et d’égout, le compte de taxes à payer connaîtra une hausse moyenne de 56,22 $ ou 2,16 %. Ceux qui possèdent une résidence non desservie par ces réseaux doivent s’attendre, toujours en moyenne, à payer 70 $ de plus que l’an dernier. Cela représente une hausse de 3,28 %.

En ce qui a trait au programme triennal d’immobilisations, il regroupe les investissements que le conseil municipal de Sainte-Catherine a prévus pour cette année et les deux suivantes. Ces investissements totalisent 18,5 M $, soit 9,1 M $ en 2017, 6,1 M $ en 2018 et 3,3 M $ en 2019. Alors que 12,3 de ce 18,5 M $ seront empruntés sur trois ans, les 6,2 M S restants, a-t-on appris, proviendront soit de subventions, des fonds réservés de la Ville ou des contributions d’autres municipalités.

Finalement, toujours au sujet du programme triennal d’immobilisations, précisons que les investissements les plus importants de l’année 2017 seront faits pour l’hygiène du milieu (3,42 M $), les loisirs et la culture (2,19 M $), le transport (1,38 M $) de même que l’aménagement, l’urbanisme et le développement (1,27 M $).

Ceux qui souhaitent avoir plus de détails sur le budget 2017 et le nouveau programme triennal d’immobilisations de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier sont invités à se rendre au www.villescjc.com (il faut cliquer sur le lien Prévisions budgétaires 2017).