Théâtre des Lions : « Les placoteuses » racontent Saint-Raymond

Cette année, l’équipe du Théâtre des Lions a choisi de profiter du 175e anniversaire de Saint-Raymond pour monter une pièce complètement différente de celles auxquelles elle nous a habitués. Des centaines de spectateurs peuvent déjà vous confirmer que ce n’est pas une comédie burlesque qui leur a été servie, en fin de semaine, mais plutôt une revue à la fois drôle et intéressante du temps qui a filé depuis l’arrivée des premiers colons dans notre coin de pays.

Avec la création collective « Les placoteuses, Saint-Raymond entre deux balcons », les Lions présentent certainement un de leurs plus beaux spectacles. Mise en scène originale, talentueux comédiens d’expérience et petits nouveaux qu’on espère revoir sur scène, textes comiques et porteurs du patrimoine raymondois, décors de qualité et projection vidéo contribuent à la richesse de la pièce.

Parlant de la pièce, précisons d’abord qu’elle met notamment en vedette les placoteuses Armande Paquet Côté (Ginette Bédard) et Cécile Moisan Ouellet (Marie-Élise Joosten). Les discussions qu’entretiennent ces deux résidentes de la Villa Joyeuse, vous saurez l’apprécier, sont autant de prétextes à la présentation de numéros variés. Il en va de même des échanges qu’ont Alfred Frenette (Roger Pagé) et Eugène Beaupré (Jocelyn Lord), eux aussi des locataires de ce vaste complexe d’habitation pour personnes retraitées. En plus de la comédie, la danse, la musique et le chant sont cette fois au cœur de la création qui a été mise en scène par Marjolaine Bédard.

Alors que les pionniers et les familles de Saint-Raymond ont droit à un bel hommage grâce aux Lions, il faut ajouter à cela que les relations de couple, l’administration céleste et municipale, les inondations, les feux et la vie scolaire et religieuse sont autant de sujets que le Théâtre des Lions explore avec sa plus récente production. La nature, l’amour et les sports y occupent aussi une place de choix. À la réalité raymondoise des 175 dernières années, sachez qu’un joli brin de fiction a été ajouté avec brio par les auteurs Marjolaine Bédard, Marie-Élise Joosten, Jocelyn Lord et Roger Pagé.

« Les placoteuses », faut-il insister, est un divertissement de haute qualité qui a tout pour plaire au public. C’est une chance unique de se rappeler que « nous sommes Saint-Raymond » et que nous partageons une histoire impressionnante. C’est aussi une pièce que vous regretterez de ne pas avoir vue!

Les intéressés aimeront savoir que quatre représentations sont toujours à venir. Pour être de la partie, les 20, 21, 27 et 28 janvier, vous n’avez qu’à vous procurer des billets à la pharmacie Uniprix Picard et Simard. Il est possible d’en réserver en composant le 418 337-2238. La pièce débute toujours à 20h.

Finalement, il importe de souligner que les profits qui seront réalisés grâce à présentation de cette pièce permettront aux Lions, parole du président Yves Moisan, « d’aider le plus de gens possible de tous âges qui éprouvent des problèmes à subvenir à certains besoins essentiels ».

theatre_lions2017_1

« Les placoteuses, Saint-Raymond entre deux balcons » a déjà attiré des centaines de spectateurs.

theatre_lions2017_2

La placoteuse Cécile Moisan Ouellet (Marie-Élise Joosten)

theatre_lions2017_8

La placoteuse Armande Paquet Côté (Ginette Bédard) et le fringant Eugène Beaupré (Jocelyn Lord)

theatre_lions2017_4

Alfred Frenette (Roger Pagé) et Eugène Beaupré (Jocelyn Lord) habitent à la Villa Joyeuse.

theatre_lions2017_3

Le commis voyageur Devré Dufaut (Jocelyn Lord) a fait rire le public avec son allocution.

theatre_lions2017_5

Les écolières Nicole Cayer (Sylvie Paradis) et Pierrette Tremblay (Any Moisan) ont parlé de leurs péchés.

theatre_lions2017_6

La vie scolaire était bien différente dans les années 1960. De gauche à droite, on voit les comédiens Any Moisan, Sylvie Paradis, Juliette Dupéré et Benoît Moisan.

theatre_lions2017_7

Le Quiz des sports a notamment réuni Yves Moisan, Louis Bourassa, la spectatrice Guylaine Beaupré et Denis Beaulieu sur scène.

theatre_lions2017_9

Un brin d’exercice pour Alfred Frenette (Roger Pagé) et Cécile Moisan Ouellet (Marie-Élise Joosten)