Un agrandissement de 2,8 M $ pour l’école de Cap-Santé

Comme Cap-Santé vient de connaître un boom démographique important, il est prévu que l’école primaire du Bon-Pasteur aura à accueillir une cinquantaine d’élèves de plus qu’en ce moment, l’année 2018 venue. Ils seront alors environ trois cents. Voilà qui explique pourquoi un projet d’agrandissement y est en cours.

En conférence de presse, Michel Matte a dévoilé que 2,6 des 2,8 M $ nécessaires ont été accordés l’an dernier dans le cadre du Plan québécois des infrastructures 2015-2015 du secteur de l’éducation. Alors que le Commission scolaire de Portneuf injectera 20 000 $ dans ces travaux, a ajouté le député de Portneuf, un remboursement de taxes de 196 000 $ viendra compléter le montage financier.

Le projet d’agrandissement, précisons-le, consiste en la construction de trois nouvelles classes et de deux locaux divisibles pour le service de garde. Leur superficie totale sera de 649 mètres carrés. En raison d’une demande ministérielle, a-t-on appris, le début des travaux a été retardé de quelques mois. Michel Matte a expliqué qu’un retour en appel d’offres a été demandé, et ce, afin que le revêtement de l’agrandissement ne soit pas fait en parement à clin préfini (CanExel), mais plutôt en briques. C’est donc en raison d’un souci d’harmonisation entre l’école et sa nouvelle aile que la construction a été lancée tardivement, le 5 octobre dernier. Si tout se déroule maintenant comme prévu, les travaux prendront fin le 18 août 2017. Ajoutons qu’au cours de l’été prochain, le stationnement de l’école aura droit, grâce à la collaboration de la Ville de Cap-Santé, à une importante réfection.

Lors de la symbolique première pelletée de terre, David Montminy, président de la Commission scolaire de Portneuf (CSP), a affirmé que la région Portneuf est « rendue la banlieue de Québec » et que les besoins immobiliers de la CSP sont conséquemment grandissants. Il s’est donc dit satisfait de la réalisation de l’agrandissement de l’école Bon-Pasteur.

Quant au maire Denis Jobin, il a profité de cette même occasion pour indiquer que si la Ville de Cap-Santé est toujours prête à faire sa part pour répondre aux besoins des élèves, c’est que l’école est « un témoin éloquent de la vitalité d’une communauté ».

ecole_cap_sante_decembre2016

Frédéric Lajoie, régisseur des infrastructures à la Commission scolaire de Portneuf, Michel Matte, député de Portneuf, David Montminy, président de la Commission scolaire de Portneuf, Denis Jobin, maire de Cap-Santé, et Jean-François Goupil, directeur adjoint de l’école primaire Bon-Pasteur, ont procédé à la première pelletée terre.