Une histoire… dans l’histoire

Chaque oeuvre d’art a son histoire. Celle-ci a une histoire… dans son histoire. Et la conclusion de cette histoire est que la toute jeune Julianne Ouellet, 9 ans, s’est vue remettre une très belle toile de l’artiste résidente de Saint-Raymond Diane Mérineau. Cela s’est passé le lundi 12 décembre dans la verrière du Centre multifonctionnel.

Tout a commencé l’été dernier alors que l’artiste peintre exposait ses oeuvres dans la verrière. Le coordonnateur à la culture Étienne St-Pierre lui a alors demandé de recevoir les 200 enfants du camp de jour. Les enfants (6-11 ans) sont venus par groupes de vingt.

« Leur intérêt m’a vraiment surpris, avec des questions pertinentes comme : à quel âge as-tu commencé à dessiner ?; qui t’a prêté des crayons de couleurs ?; etc.»

Impressionnée par cette réaction inattendue, elle décide d’offrir une toile en cadeau à l’enfant qui racontera la plus belle histoire. Elle demande également une photo relative à cette histoire.

Un comité de sélection composé des moniteurs et monitrices ainsi que de M. St-Pierre, comité dont n’a pas voulu faire partie Mme Mérineau, a lu toutes les histoires et la jeune gagnante a été connue lors de la fête présentée pour marquer la fin du camp de jour.

Julianne, raconte Mme Mérineau, avait toujours rêvé d’embarquer sur un cheval. Elle  a donc raconté que sa mère l’avait inscrite à un cours d’équitation à Saint-Basile. « Quand j’ai touché à mon cheval, raconte Julianne dans son histoire, il était tellement doux que je voulais l’appeler « Satin », mais c’était une fille, alors je l’ai appelée « Satine » ».

Mme Mérineau a écrit derrière sa toile : « Lorsque tu étais petite, tu rêvais d’être cavalière. Moi je rêvais d’être artiste. Bravo, nous avons toutes les deux réalisé nos rêves, toi tu as ton cheval, et moi j’ai mon chevalet ! »

L’oeuvre de Diane Mérineau, ça va de soi, a été réalisée après qu’elle ait appris qui était la jeune gagnante. Ce qui lui a permis de réaliser une toile en rapport avec la passion de la jeune fille, et d’après la photographie qui accompagnait le texte. L’artiste dit avoir pris trois mois afin de réaliser le tableau. Tant l’artiste que Julianne étaient extrêmement émues lors de la remise.

Résultat : une oeuvre très vivante aux couleurs chaudes, où on reconnaît bien le cheval et sa jeune cavalière sur fond automnal.

Originaire de Rosemont, Diane Mérineau a fait carrière notamment comme hôtesse de l’air et monitrice de plongée. Après quoi, toujours fascinée par la peinture, elle a entre autres étudié avec le grand maître Paul-Émile Lemieux, lui-même un élève de Jean-Paul Lemieux.

diane_merineau_julianne_ouellet2

L’artiste Diane Mérineau vient de remettre l’oeuvre à la jeune Julianne Ouellet.

diane_merineau_julianne_ouellet1

Julianne et Satine

Météo Portneuf