Centre Ski Saint-Raymond : une nouvelle remontée et une descente plus douce pour la pente-école

En lieu et place de la traditionnelle conférence de presse annonçant la nouvelle saison de ski, c’est à l’inauguration de la toute nouvelle remontée de la pente école qu’on avait droit, vendredi dernier au centre Ski Saint-Raymond.

Alors que la plupart du temps, le point de presse de la saison à venir avait lieu alors qu’il n’y avait pas encore de sol blanc, cette fois le centre était couvert d’une magnifique neige. Bien que cette couche constitue un bon fond, elle n’est pas encore assez abondante pour permettre l’ouverture des pistes. Mais avec la bordée de ce début de semaine, cela ne saurait tarder.

Rejoint au téléphone lundi matin, le directeur du Service des loisirs admettait qu’il faudra une plus grosse bordée. « On va voir si ça suffit », a-t-il dit.

« Ce centre de ski à la vue époustouflante fait le bonheur des Raymondois et des gens des environs », déclarait le maire Daniel Dion lors du point de presse de vendredi dernier. Et l’utilité du centre ne fera que se confirmer avec les ans, puisque Saint-Raymond, comme l’a remarqué le maire, vit actuellement un vrai baby boom.

Le maire a rappelé que l’an dernier, 14 écoles et services de garde venant d’aussi loin que Cap-Santé et Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier ont fréquenté le centre.

La pente école permet l’apprentissage du ski pour les bouts de choux et élèves du primaire. De fait, l’apprentissage peut même débuter dès l’âge de trois ans.

« C’est une offre sportive unique », ajoutait M. Dion, avant que le directeur du Service des loisirs Jean Alain n’ajoute que le centre est sécuritaire et offre des tarifs raisonnables. « Ça permet aux jeunes de s’initier aux sports de glisse ».

Or, la pente école était dotée d’une remontée de type « fil-neige » désuette, au point que bien des enfants préféraient remonter à pied que s’en servir.

On vient donc de doter la pente école d’une remontée sur tapis roulant, un peu comme ceux qu’on retrouve dans les aéroports. À l’essai, le dispositif est très efficace et nul doute que tous les jeunes skieurs et planchistes s’en serviront avec grand plaisir.

En outre, la pente école était trop prononcée, et une opération de terrassement a permis de la radoucir de beaucoup et d’ainsi la rendre plus conforme à ce que doit être une telle descente.

C’est un dispositif de la compagnie Dopplemayr qui a été choisi comme remonte pente. Il a nécessité un investissement de 205 000 $, à quoi s’ajoutent des coûts de 54 000 $ pour le terrassement (entreprises Carl Beaupré) et des travaux réalisés en régie interne, c’est-à-dire par le personnel de la Ville.

Le financement est venu en partie, soit 65 300 $, de la MRC de Portneuf via le programme du Pacte rural, alors que le reste du montant provient d’un règlement d’emprunt de la Ville pour un montant de 193 700 $.

La coordonnatrice Josée Pérusse a dressé un bilan de la saison dernière, qui s’est échelonnée du 4 janvier au 26 mars et qui a accueilli un total de 15 159 visites.

« La nouvelle remontée va maximiser le temps pour les cours », a-t-elle noté, ajoutant que c’est présentement la période d’inscription pour les cours de ski, et qu’il reste de la place pour accueillir de nouveaux moniteurs.

Un mot sur le dossier des canons à neige, pour lesquels il faudrait un investissement de tout près d’un million de dollars.

Le dossier n’est pas abandonné, et le conseil est prêt à investir, dit Jean Alain, mais pas le montant au complet. Il faudra trouver un programme gouvernemental qui pourra en défrayer une bonne partie des coûts.

Glace de l’aréna

Quant au dossier d’un nouveau système de réfrigération de la glace de l’aréna, il est possible qu’il débloque afin de permettre une installation pour la saison prochaine 2017-2018.

De nouveaux systèmes sont apparus sur le marché, dont l’installation s’avère moins dispendieuse en raison de l’utilisation du même réseau de tuyauterie. On estime que le coût serait bien en deçà d’un million de dollars.

Encore là, la Ville attend la réponse à une demande de subvention. « Ça regarde bien », conclut M. Alain.

pente_ecole_remontee1

pente_ecole_remontee2

pente_ecole_remontee3

Entouré du directeur du Service des loisirs et de la culture Jean Alain et de la directrice de Ski Saint-Raymond Josée Pérusse, le maire Daniel Dion procède à la coupure du traditionnel ruban d’inauguration.

Météo Portneuf