Des Fêtes endiablées pour Carotté

Si vous suivez de près Carotté, vous n’êtes pas sans savoir que ce groupe portneuvois a un agenda des plus chargés depuis que son album Punklore et Trashdition a été lancé, en février 2015. Il a plus de soixante concerts à son actif et en donnera encore près d’une dizaine pendant le temps des Fêtes. C’est donc dire qu’une fin d’année endiablée attend l’agropunk Médé et sa bande.

À l’heure où Carotté surfe sur un « improbable succès », ses membres s’apprêtent effectivement à mettre fin en beauté à une longue série de concerts. D’ici Noël, on pourra les voir à Saint-Hyacinthe, aux Escoumins et à Dolbeau. Par ailleurs, ils assureront, avant le jour de l’An, la première partie de Mononc’ Serge et Anonymus à Trois-Rivières, La Baie, Québec, Sherbrooke et Montréal. Comme on y est, ajoutons qu’ils ont récemment brûlé les planches à Saint-Félicien, Lévis, La Pocatière et Pont-Rouge.

Selon Slam Disques, personne, ni même les gars de Carotté, « n’avait prédit autant de succès pour ce groupe du comté de Portneuf qui cultive ses terres à l’année ». Bien entendu, la maison de disques qui a pris sous son aile la formation punktrad de l’heure se réjouit de la popularité grandissante dont jouit cette dernière et de sa participation à des concerts et événements d’envergure. Sont du lot les dix premières parties que Carotté a assurées pour Bodh’aktan, Les Francofolies de Montréal et le Festival d’été de Québec. De plus, ajoute fièrement Slam Disques, « Carotté a foulé les planches du Club Soda à deux reprises et trois fois celles de l’Impérial Bell à Québec ». C’est sans compter les quatre vidéoclips et l’épais dossier de presse dont peuvent se vanter Médé Langlois, Éric Roberge, Manuel Lavallée, Étienne Bourré-Denis, Simon Lavallée et Gérald « Max » Doré.

Sur ces bonnes nouvelles, précisons qu’il suffit de visiter le www.carotte.biz ou la page Facebook de Carotté pour avoir plus de détails sur la deuxième tournée des Fêtes du groupe.

carotte_mm_decembre2016

Souvenir du récent passage de Carotté sur les planches du Moulin Marcoux. (Photo : page Facebook du groupe)