Karaté : 210 compétiteurs à Saint-Raymond

Comme toujours le troisième samedi de novembre, la compétition proviciale annuelle de karaté de Saint-Raymond avait lieu samedi dernier au gymnase de l’école Louis-Jobin. À sa 11e édition, cette classique a réuni 210 compétiteurs et près de 220 spectateurs.

« Ça roule très bien, déclarait l’organisateur Alain Lavoie interviewé sur les lieux mêmes de la compétition. C’est un peu moins que l’an passé, mais, poursuit-il, la plupart des tournois ont baissé un peu. J’ai déjà eu une année à 325, la première année j’avais eu 175. C’est cyclique ».

La compétition s’adresse à tous les niveaux d’âge, de 5-6 ans à des gens jusqu’à 58 ans dans le cas de samedi dernier, qui compétitionnent même dans les ceintures noires en combat.

D’expliquer le directeur de l’École de karaté de Saint-Raymond, « c’est une compétition ouverte, il y a du karaté, du kenpo, différents styles de karaté  ». Rappelons que le style de l’école de Saint-Raymond est le Yoseikan karaté do.

Il s’agit donc d’une compétition au niveau provincial qui va très bien. « On est une des compétitions en santé, on a même la chance d’avoir des champions du monde qui sont ici aujourd’hui, précise Alain Lavoie, il y en a qui compétitionnent à l’international, en Irlande, en Grèce, aux États-Unis, etc. »

À preuve, on cite les noms des frère et soeur Jimmy et Mélissa Baillargeon, de Rudy Duquet, et d’une des élèves d’Alain Lavoie, soit la Raymondoise Nathalie Cloutier, classée troisième au monde dans sa catégorie de kata traditionnel 40 ans et plus femmes. Malheureusement, Mme Cloutier n’a pas pu participer à la compétition de samedi.

« Nathalie joue de la deuxième à la troisième position sur le circuit mondial Naska, c’est la plus haute performance qu’on a eue parmi les élèves de Saint-Raymond », dit M. Lavoie.

Il va sans dire que beaucoup de parents ont accompagné les jeunes karatékas en herbe. « J’ai vu des enfants partir tantôt, le sourire fendu jusqu’aux oreilles, pour eux c’est immense, ils n’ont pas tous le chance de performer au hockey, mais ils arrivent dans un autre sport où ils ont la chance de mériter des trophées et des médailles, ils sont très contents ».

« De nombreux athlètes de la région de Portneuf se dont illustrés tout au long de la journée. Des gens sont venus de partout au Québec, pouvant aller à plus de trois heures de route et tous étaient unanimes pour dire que l’événement  était une réussite, que tout y était bien rodé », commente Alain Lavoie, qui tient à remercier l’école Louis-Jobin pour ses installations et son accueil, ainsi que les bénévoles essentiels à la tenue d’un tel événement.

Merci également aux commanditaires : Performance Voyer, Caisse Desjardins St-Raymond-Ste-Catherine, Pizzéria Paquet St-Raymond, Épicerie Normand Gingras, Pierre Noreau, agent Québon, Pub St-Alexis, Élizabeth Génois, arpenteure-géomètre, Services des loisirs de St-Raymond.

Les « grands champs » de la journée : kata senior: Mélissa Baillargeon, Québec; kata junior: Jimmy Baillargeon, Québec; combat homme : Yan Picard, Victoriaville; combat femme : Alysson Tardif, St-Victor (Beauce).

competition_prov_karate_st-raymond1

Autour du promoteur du Championnat provincial de karaté de Saint-Raymond, Alain Lavoie, voici les « Grands Champs » 2016 : Yan Picard, combat homme; Jimmy Baillargeon, kata junior; Mélissa Baillargeon, kata senior; et Alysson Tardif, combat femme.

competition_prov_karate_st-raymond2