Les « Amalgames » de Jean-Michel Caron sont à voir

Si vous n’avez pas encore eu la chance de vous plonger dans « Amalgames », notez bien que cette exposition sera en vedette au Centre multifonctionnel Rolland-Dion jusqu’au 16 décembre prochain. Entre autres, ceux qui aiment les univers oniriques devraient apprécier l’impressionnante série de tableaux que Jean-Michel Caron a réunis pour l’occasion.

Dans la foulée des expos qu’il vient de présenter au Moulin Marcoux de Pont-Rouge et à la galerie Vincent et moi de Québec, le Léonardois d’adoption Jean-Michel Caron propose certainement un nouveau rendez-vous intéressant avec « Amalgames ». Fruit d’un « processus d’accumulation et de métissage dans une dynamique inversée et positive », l’avalanche de peintures récentes et datant de quelques années qu’il a accrochées aux murs de la verrière, vous saurez le découvrir, n’a rien de commun.

Aux côtés de toiles allégoriques qui témoignent de l’intérêt que cultive Caron pour le regroupement et la confrontation de figures, d’images et de discours concrets, les visiteurs seront sans doute étonnés d’en voir d’autres qui, comme le dit si bien l’artiste, « ont un fonctionnement plus abstrait ». En faisant le choix de les rassembler pour « Amalgames », mentionnons qu’il souhaitait à la fois « former un ensemble composé d’amalgames nouveaux » et renouveler « la lecture des œuvres anciennes par leur proximité avec des nouvelles ».

Contrairement aux artistes qui produisent des tableaux à la chaîne, il importe de souligner que les élans créatifs que nourrit Jean-Michel Caron sont le résultat d’une série de riches réactions. Lors du vernissage de l’exposition qu’il a préparée pour Saint-Raymond, il a effectivement dévoilé que son travail le voit toujours se lancer dans des œuvres qui se veulent le contrecoup de celles qu’il vient de réaliser. Ce titulaire d’une maîtrise en arts visuels de l’Université Laval n’a donc surpris personne alors qu’il précisait que son approche en est une qui fait place à l’étonnement. Ajoutons qu’il voit les contraintes qu’il se met comme autant de guides et qu’il préfère suggérer l’interrogation plutôt que d’offrir une narrativité convenue aux curieux qui osent s’abandonner devant ses toiles.

Lors du vernissage d’« Amalgames », on retiendra que le coordonnateur à la culture et au centre multifonctionnel Étienne St-Pierre de même que le conseiller municipal Étienne Beaumont se sont montrés heureux de l’arrivée de Jean-Michel Caron dans la région portneuvoise et du dynamisme que ce dernier y insuffle déjà. Ils ont également rappelé que Culture Saint-Raymond se fait un devoir de diffuser et de promouvoir les œuvres d’artistes comme lui et la culture en général.

Finalement, il importe de préciser que Jean-Michel Caron offre des cours de création 2D et de peinture acrylique à Pont-Rouge, Saint-Raymond et Saint-Léonard. Pour avoir plus de détails à ce sujet, contactez-le à l’adresse jimcaron@gmail.com. Visitez également le www.jean-michelcaron.com si vous voulez en apprendre davantage sur son parcours, ses créations, les services qu’il offre et les distinctions qu’il a reçues.

amalgames_jm_caron_str2016_1

Lors du vernissage, Jean-Michel Caron s’est fait un plaisir de parler de ses œuvres avec les visiteurs.

amalgames_jm_caron_str2016_2

Cette toile hautement politisée promet de retenir l’attention de ceux et celles qui iront voir « Amalgames ».