39 000 $ pour Laura Lémerveil

Le député Michel Matte était de passage à Donnacona le jeudi 13 octobre afin de remettre un montant de 35 000 $ à l’organisme Laura Lémerveil, dont la mission est l’aide aux familles de la région ayant un enfant polyhandicapé âgé entre 4 et 25 ans.

M. Matte faisait cette annonce au nom du ministre Sébastien Proulx (Éducation, Loisirs, Sports, Famille) dans le cadre du Programme de soutien financier aux services de surveillance d’élèves handicapés de 12 à 21 ans.

En plus de ce montant majoré de 10 000 $ cette année (il était de 25 000 $ depuis 2009), le député a ajouté un montant supplémentaire de 4 000 $ pris à même son enveloppe discrétionnaire.

Fondé en 2008 à Québec, Laura Lémerveil a également un point de service à Donnacona, offrant camps de jours spécialisés et services de surveillance.

« Je pense qu’on est vraiment gâté d’avoir Laura Lémerveil dans Portneuf », a déclaré M. Matte, qualifiant les principales responsables pour le point de service de Donnacona, la fondatrice et d.g. Sandra Lambert, et la coordonnatrice des services de Portneuf Jessica Tessier, de femmes de passion, débordantes d’énergie.

Laura Lémerveil compte sur un budget 1,1 million annuellement, dont près d’un tiers provient de subventions. Pour le 70 % qui reste, l’organisme sollicite les partenariats avec le milieu. Près d’une centaine de partenaires aident Laura Lémerveil à donner ses services aux jeunes handicapés.

Le montant offert par le député de Portneuf servira principalement à du dépannage à l’intention de jeunes de 12-21 ans qui viennent y passer cinq ou six fins de semaine pendant l’année.

Laura Lémerveil offre un service essentiel, car la demande est très grande. Ce que confirme le ministre Proulx : « La conciliation travail-famille est un défi considérable pour tous les parents. Et c’est un défi additionnel pour les parents qui ont des enfants handicapés ».

« Laura, elle a vécu », a expliqué Sandra Lambert après avoir été invitée par M. Matte a élaborer sur l’origine de l’appellation de l’organisme. Laura était la fille de Mme Lambert. Enfant polyhandicapée et grandement malade, elle a vécu jusqu’à 13 ans, et est décédée en 2005. Son espérance de vie n’était que de quelques années, mais elle a vécu beaucoup plus longtemps.

« Je crois que ce qui a fait la différence, poursuit Sandra Lambert, c’est sa détermination et son goût de vivre, et moi comme maman, j’ai eu envie qu’il y ait du sens dans sa vie, et au-delà de tous les soins qu’elle devait recevoir, je voulais aussi qu’elle soit heureuse, qu’elle se sente une personne à part entière ».

« Je pense que Lémerveil, ajoute-t-elle, c’était le vrai nom de famille de ma fille. Elle a croqué à belles dents dans la vie jusqu’à l’âge de 13 ans ».

Suite au décès de Laura, Sandra Lambert délaisse donc sa carrière d’enseignante pour fonder Laura Lémerveil, qui compte aujourd’hui une douzaine d’employés permanents et une centaine d’employés occasionnels, souvent des étudiants dans le domaine de l’éducation spécialisée.

Site web de Laura Lémerveil.

laura_lemerveil

Sandra Lambert et le député Michel Matte entourés du maire Jean-Claude Léveillé et de l’adjointe Jessica Tessier.