Vif succès pour le Souper rose

Comme plusieurs le savent, la Ville de Saint-Raymond participe pour une troisième année de suite au mouvement d’illumination de Québec ville en rose. Dans ce cadre, 262 personnes ont pris part à la seconde édition du Souper rose, une activité-bénéficie qui aurait pu réunir jusqu’à 300 convives si la grande salle du Centre multifonctionnel Rolland-Dion avait été un peu plus vaste.

Devant les invités, il va sans dire que Christiane Huot, instigatrice du projet Saint-Raymond ville rose et animatrice pour le Programme québécois de dépistage du cancer du sein dans Portneuf, s’est montrée à la fois excitée et émue. « C’est au-dessus de toutes mes attentes », a d’ailleurs commenté celle qui ne pouvait que se réjouir de voir autant de gens réunis pour la cause qui la touche le plus. Avant de tous les inviter à célébrer la vie autour du repas qui les attendait, soulignons qu’elle a tenu à remercier l’ensemble des partenaires qui appuient Saint-Raymond ville rose. Elle a aussi semé la joie dans la salle en dévoilant que depuis la création du Programme québécois de dépistage du cancer du sein, soit au cours des dix-huit dernières années, le taux de mortalité du cancer du sein a diminué de près de 40 % grâce à la mammographie.

Pour sa part, Daniel Dion, maire de Saint-Raymond et conjoint de Mme Huot, a profité de la deuxième édition du Souper rose pour rappeler que c’est tout au long d’octobre que se déroule le Mois de la sensibilisation au cancer du sein. Si la Ville de Saint-Raymond s’implique comme elle le fait, a-t-il tenu à préciser, c’est afin de sensibiliser la population à ce type de cancer, d’appuyer les femmes qui luttent contre cette maladie et leurs proches et d’amasser des fonds. Parlant de sous, M. Dion a fait savoir que l’objectif de la levée de fonds lancée pour Saint-Raymond ville rose est de récolter 2 500 $ au profit du Centre des maladies du sein du CHU de Québec. « Les fonds amassés contribueront ainsi à faire notre part pour l’amélioration des soins et des traitements que [les femmes de Portneuf] y reçoivent », dévoilent notamment les « porteurs de lumière » que sont Daniel Dion et Christiane Huot sur la page Web que le CHU de Québec réserve à la Ville de Saint-Raymond.

Toujours lors du Souper rose, qui a été animé par la talentueuse Marie-Élise Joosten, il importe de souligner que de touchants témoignages ont été livrés par des femmes qui ont eu à lutter contre le cancer du sein. La présentation de statistiques intéressantes, le spectacle offert par les musiciens Frank & P-O et le repas concocté par le Manoir du lac Sept-Îles ont également fait la richesse de ce rendez-vous qui a attiré des Raymondois et des citoyens des villes environnantes.

L’occasion s’y prêtant bien, profitons-en pour indiquer qu’à l’échelle du Canada, pas moins de 25 000 femmes reçoivent un diagnostic de cancer du sein annuellement et que 5 000 d’entre elles en décéderont. Au Québec, ces chiffres s’élèvent respectivement à 6 000 et 1 350 femmes. Autrement dit, dévoile la Fondation du cancer du sein sur son site Web, « une femme sur neuf développera un cancer du sein au cours de sa vie » et « une femme sur 30 en mourra ». Il faut ajouter à cela qu’au pays, environ 210 hommes reçoivent un diagnostic de cancer du sein à chaque année et qu’une soixantaine d’entre eux en mourront.

Finalement, précisons que tous les intéressés sont invités à contribuer à la levée de fonds que la Ville de Saint-Raymond a lancée. Pour ce faire, a fait savoir Daniel Dion, il suffit de se rendre au www.villesaintraymond.com et de suivre les indications qui s’y trouvent.

souper_rose2016

La deuxième édition du Souper rose a réuni 262 personnes au Centre multifonctionnel Rolland-Dion.

Météo Portneuf