Un centre d’interprétation du charbon verra le jour à Saint-Raymond

Quand on sait que la région de Portneuf a été le pilier central de la production de charbon au Québec et que Saint-Raymond compte certainement parmi les villes où cette industrie patrimoniale a connu un essor remarquable, à l’aube de la Seconde Guerre Mondiale, on comprend aisément pourquoi c’est en cette terre qu’un centre d’interprétation du charbon de bois verra le jour.

Rencontrée alors qu’une équipe de Girard Briqueteurs construisait le four à charbon qui accueillera le centre d’interprétation, Andréanne Cantin s’est évidemment montrée heureuse de le voir prendre forme sur le terrain de la Maison Plamondon. Il faut dire qu’en tant que chargée de projet de ce lieu patrimonial et culturel, elle est de ceux qui se réjouissent du fait que ce n’est qu’à un jet de pierre de la demeure de Mlle Augustine que le charbon sera bientôt mis en valeur. Pour elle, c’est un « maillage parfait »!

Comme la création du centre d’interprétation en découle, rappelons que l’année 2013 a vu l’agente de recherche Catherine Thibodeau-Lefebvre réaliser une étude sur les fours à charbon situés sur le territoire portneuvois. Dans le rapport qu’elle a livré à la MRC de Portneuf, elle mentionne que « les fours à charbon de bois de la région de Portneuf devraient […] faire l’objet de projets de valorisation » et elle recommande, entre autres choses, la relocalisation, le regroupement et la restauration de fours à charbon sélectionnés dans un lieu clé. Voilà qui explique pourquoi c’est à l’intérieur d’un four construit à l’aide de briques et de matériaux récupérés sur des fours qui se trouvaient dans un état de dégradation avancée que le centre d’interprétation sera installé. Bien entendu, aucune fournée ne sera faite dans le nouveau four.

Considérant que l’exposition temporaire « Saint-Raymond tout feu tout flamme » a attiré plus de 450 visiteurs à la Maison Plamondon et qu’elle mettait notamment en vedette le « patrimoine rare et porteur d’identité » qu’est celui des charbonnières de Portneuf, force est de croire que le centre d’interprétation saura attirer son lot de curieux. Par ailleurs, comme il ouvrira ses portes en 2017, année qui sera le théâtre des 175 ans de Saint-Raymond et de l’inauguration de l’exposition permanente de la Maison Plamondon, le centre devrait profiter du succès que promettent d’avoir ces activités.

Faut-il insister, le four à charbon qui se dressera derrière la Maison Plamondon permettra la sauvegarde et la mise en valeur d’un savoir-faire qui a fait et fait toujours la renommée de Portneuf. « On veut que ça devienne une fierté pour les gens de Saint-Raymond », nous a confié Andréanne Cantin en entrevue. Profitons-en pour préciser que c’est en compagnie de Mathieu Morasse, Jean-Guy Girard, Éliane Trottier (MRC de Portneuf) et Denis Baribault que la chargée de projet de la Maison Plamondon a développé le projet du centre d’interprétation du charbon de bois.

Pour leur collaboration, notez que Mme Cantin tient à remercier les membres du comité de même que la Ville de Saint-Raymond, la famille de Mathieu Morasse (on lui doit les briques et les matériaux récupérés pour la construction du four), Jean-Guy Girard, l’équipe de Girard Briqueteurs et Charbon de bois Feuille d’érable.

four_charbon_octobre2016_1

La construction du four à charbon a débuté le lundi 3 octobre.

four_charbon_octobre2016_2

Guy et Martin Girard sont en charge des travaux avec leur frère Stéphane (absent sur la photo).

four_charbon_octobre2016_3

Le centre d’interprétation se trouvera derrière l’atelier de la Maison Plamondon.

four_charbon_octobre2016_4

Le four a pris forme rapidement grâce à l’expertise de Girard Briqueteurs.

four_charbon_octobre2016_5

Bien entendu, les deux rangs de briques doivent être au niveau.

four_charbon_octobre2016_8

Le futur centre d’interprétation se trouve à un jet de pierre de la Maison Plamondon. (Photo : Denis Baribault)

four_charbon_octobre2016_6

À lui seul, le dôme du four à charbon devrait réunir quelque deux mille briques.

four_charbon_octobre2016_7

La structure de bois sera enlevée une fois que la construction du four aura été complétée.

four_charbon_octobre2016_9

 Le four à charbon vu des airs. (Photo : Denis Baribault)