Jacques Moisan, invité d’honneur : les Moisan célèbrent les 20 ans de leur association

L’Association des Moisan d’Amérique célébrait son 20e anniversaire d’existence, le dimanche 25 septembre dernier au Lac Simon de Saint-Léonard. Un moment marquant de cette journée aura été la conférence de plus d’une heure et demie donnée par  l’ex-journaliste et chef d’antenne de TVA, Jacques Moisan.

Invité à titre de président d’honneur de la journée, Jacques Moisan y a raconté sa carrière de journaliste, lui qui a parcouru le monde grâce à son métier. Jacques Moisan s’est montré généreux  avec son auditoire des 89 participants à l’événement, notamment en répondant à leurs questions.

La fête avait commencé avec l’historique de l’Association et s’est poursuivie après la conférence avec la visite du site, incluant la chapelle et la maison Berthiaume, visite guidée par le professeur d’histoire Gilles Bureau.

Le prix Laurence Moisan a été remis à Claudette Julien pour l’ensemble de son travail au sein de l’Association, notamment à titre de secrétaire, puis trésorière, et responsable de la page Facebook.

Jacques Moisan, invité d’honneur

Retraité depuis 2000 de son poste de chef d’antenne à TVA mais toujours actif dans le domaine, Jacques Moisan a connu une longue carrière de près de 57 ans en tant que communicateur, carrière qui l’a mené à travers le monde.

Après une carrière débutée en 1959 dans les salles de nouvelles, « j’anime souvent des événements comme aujourd’hui », indique M. Moisan. Congrès, narration de documentaires, participation à des émissions de télévision et de radio, et même au cinéma en participant à des séries télé.

Décrivant son métier comme passionnant, « on a accès à tout, dit-il, les gens comptent sur nous pour être informés ». Rigueur et qualité du français ont été parmi ses principales « obsessions ».

« Je suis arrivé là par pur hasard », commente-t-il. D’abord désireux d’étudier la médecine, ce projet de vie s’est avéré impossible, puisque sa famille n’en avait pas les moyens financiers.

« J’ai donc dû renoncer aux études, j’étais l’aîné de la famille; j’ai commencé à travailler, j’ai fait deux ou trois emplois, puis j’ai vu un encart publicitaire dans le journal Le Soleil où on y annonçait des cours d’annonceur de radio; je me suis dit pourquoi pas ! »

Alors même qu’il suivait son cours dans les studios de la station de radio CKCV de Québec, un poste s’est ouvert à la salle des nouvelles. « L’information m’avait toujours intéressé, j’y suis allé, c’est comme ça que j’ai commenté », explique-t-il.

Sa carrière l’a mené sur tous les continents. Guerres et conflits, conférences internationales, Afrique, Asie, etc. « J’ai eu la chance de parcourir pas mal la planète », conclut-il.

Notons enfin que le grand-père de Jacques Moisan était de Saint-Raymond.

ass-moisan_damerique_20e

Au centre, l’ex journaliste et chef d’antenne de TVA, Jacques Moisan, entouré de membres du c.a. de l’Association des Moisan d’Amérique : Bertrand Moisan, Ginette Dion, René Moisan, Jacques Moisan, Pierre-Paul Moisan, Carole Moisan, Yves Moisan et Bertrand Boivin.