Une relance réussie pour le Festival forestier

De vendredi à dimanche, c’est sur un tout nouveau site que le Festival forestier de Saint-Raymond s’est déroulé. En effet, la Grosse Bûche a repris racine sur la Place de l’Église où des spectacles, des kiosques et des amuseurs publics ont notamment fait le bonheur des 4 000 à 5 000 visiteurs qu’on a pu y voir au cours de la fin de semaine.

Alors que l’heure était au démontage, Mathieu Morasse et Morgan Robitaille, respectivement président du conseil d’administration et responsable du comité organisateur du festival, ont tenu à rappeler que la relance de la Grosse Bûche a été faite à partir d’un plan vierge. Voilà pourquoi l’événement s’est déroulé sous le signe du changement et que nombre de nouveautés ont été testées.

S’il va sans dire que des ajustements devront être faits l’an prochain, ont par ailleurs souligné MM. Morasse et Robitaille, ils ne doutent pas que le Festival forestier sera de retour sur la Place de l’Église. Comme tout le monde, ils ont pu apprécier le « potentiel incroyable » de cet endroit où les activités seront davantage concentrées lors de la prochaine édition.

Parmi les moments forts du festival, on retiendra certainement le tourbillon d’activités du samedi après-midi. À ce moment-là, des spectacles pour enfants, des compétitions forestières amicales et des performances artistiques ont permis à tous d’en avoir plein la vue. Le salon des artisans a alors aussi été pris d’assaut par les visiteurs. Malheureusement, le spectacle du samedi soir, qui a mis Les pas sortables, Les Tireux d’Roches et Pépé et sa guitare en vedette, n’a pas attiré beaucoup de festivaliers. La formule de cette soirée sera donc repensée, nous ont confirmé les responsables.

Toujours au chapitre des ajustements, le président Mathieu Morasse a dit ne pas fermer la porte à un déplacement de la Grosse Bûche dans le calendrier. Elle ne reviendra pas marquer le début des vacances de la construction, comme elle l’a fait pendant longtemps, mais elle pourrait être tenue quelques semaines plus tôt. Ainsi, a-t-il expliqué, l’événement n’aurait pas à concurrencer l’ouverture de la chasse et aurait des chances de se dérouler alors qu’il fait plus chaud.

Comme il importe de le faire, soulignons que le festival a été marqué par la tenue d’activités satellites populaires. Le Raid Azimut, le brunch organisé par les Chevaliers de Colomb et le Marché public de Saint-Raymond ont, chacun à leur façon, contribué au dynamisme des festivités. Par ailleurs, n’oublions pas que le volet éducatif, qui s’adressait aux élèves de Saint-Raymond et à d’autres de Québec, a aussi été couronné de succès.

Bien entendu, les responsables tiennent à remercier tous les partenaires, les commanditaires et les bénévoles qui ont permis au Festival forestier de nous revenir de manière remarquable et remarquée. Ils souhaitent tout particulièrement saluer la Ville de Saint-Raymond, la fabrique et Les Habitations Saint-Raymond (couvent) pour leur grande collaboration. C’est grâce au travail d’équipe, a conclu Mathieu Morasse, que la relance de la Grosse Bûche a été une réussite.

En tout temps, n’oubliez pas qu’on peut avoir plus d’information et manifester son envie d’être bénévole pour le Festival forestier au www.grossebuche.com. Visitez également la page Facebook de l’événement.

grosse_buche2016_10

Les compétitions forestières ont vu plusieurs participants se dépasser.

grosse_buche2016_11

Bien des curieux ont assisté aux différentes épreuves qui étaient au programme.

grosse_buche2016_12

Le salon des artisans s’est déroulé sous la responsabilité de la bijoutière Sylvie Paradis.

grosse_buche2016_13

Roger Genois, Raynald Pagé, Gilles Paradis et Kathleen Lesage ont livré une belle performance au pont Tessier.

grosse_buche2016_1

Pépé et sa guitare n’a pas déçu ses admirateurs sous le grand chapiteau. (Photo : Denis Baribault)

grosse_buche2016_2

Entre autres sculpteurs, Mathieu Gotti a profité du festival pour travailler sous le regard des visiteurs. (Photo : Denis Baribault)

grosse_buche2016_3

C’est sur la Place de l’Église que la Grosse Bûche s’est déroulée cette année. (Photo : Denis Baribault)

grosse_buche2016_4

Les jeux gonflables ont été populaires tout au long de la fin de semaine.

grosse_buche2016_5

Dans le village forestier, des kiosques très intéressants attendaient les curieux.

grosse_buche2016_6

Le Raid Azimut Urbain a permis à plusieurs sportifs de relever un défi de taille.

grosse_buche2016_7

Une petite ferme a attiré plusieurs jeunes amis des animaux.

grosse_buche2016_8

Le cirque Nez à nez a livré une performance qui a fait rire petits et grands.

grosse_buche2016_9

Rosalie Bilodeau a fait tourner bien des têtes avec son buffle d’eau et sa petite chèvre!