Symposium Eaux-en-Couleurs RAP : plein de couleurs pour compenser un temps gris

Peut-être une température un peu terne samedi et des teintes d’automne qui n’y sont pas encore complètement. Mais les magnifiques toiles de la quinzaine d’artistes présents ont mis de la couleur et de la splendeur sur le site du 12e Symposium Eaux-en-Couleurs de Rivière-à-Pierre.

Cette année, ils étaient plus d’une quinzaine d’artistes peintres de partout en province sur le site des Chutes de la Marmite. Comme président d’honneur et artiste invitée, un couple de Charlevoix amoureux de notre région, les peintres aquarellistes Jacques Hébert et Anne-Marie Ciccarello.

Les oeuvres de ces deux artistes sont vraiment de toute beauté. Des pastels aux couleurs douces et apaisantes, tantôt des paysages, tantôt des animaux ou des maisons bordées d’arbres. Un peu de tout comme le commente M. Hébert.

Jacques Hébert assurait la présidence d’honneur du symposium pour la deuxième fois, puisqu’il avait rempli ce mandat lors du tout premier symposium à se tenir sur le site des Chutes de la Marmite.

Fondateur de la Société canadienne de l’aquarelle avec son associé Jean-Paul Ladouceur il y a 30 ans, Jacques Hébert partageait alors avec lui le désir de faire connaître ce médium de l’aquarelle.

« Nous on aime la région. On est de Charlevoix qui est une belle région aussi, mais ici c’est autre chose », exprime-t-il. Sur l’intimité artistique qu’offre cet événement avec sa quinzaine d’artistes, « ça rejoint les objectifs, ajoute-t-il. On vient par passion parce qu’on aime la géographie ici, il y a un contact avec nos confrères et consoeurs. Il y a des symposiums qui débordent, avec 75-80 artistes, j’aime mieux un petit symposium comme celui-ci, très personnel et plus agréable ».

Le couple, qui aime également l’environnement de Montauban, trouve les gens très accueillants et serviables dans la région. « Ils sont prêts à donner leur chemise ».

Se définissant comme un peintre polyvalent, « je ne suis vraiment pas “galerie”», poursuit Jacques Hébert. La seule place où il expose est à la galerie Iris de Baie-Saint-Paul.

Notamment, les artistes portneuvois réputés Christine Genest, le sculpteur Mario Jobin, et Sophie Moisan, avaient leur kiosque. Cette dernière exécutait d’ailleurs une oeuvre en direct, qu’elle s’attendait d’avoir terminée pour la fin de l’événement, dimanche en fin d’après-midi.

Les activités ont dû être interrompues vers 15h samedi en raison de la pluie. Devant la menace persistance pour dimanche (il a finalement fait plus beau que prévu), il a été décidé de ramener la suite du Symposium à l’intérieur des murs de l’édifice municipal. On y a dénombré de nombreux visiteurs en après-midi, et tant les artistes que les membres du comité organisateur étaient très satisfaits de l’édition 2016 dans son ensemble, selon les commentaires d’une membre du comité, Monique Bisson.

C’est Mme Lyne Brouillette qui a gagné le tirage de la toile de Jacques Hébert d’une valeur de 2500 $.

symposium_rap_2016-2

Le président d’honneur Jacques Hébert et l’artiste invitée Anne-Marie Ciccarello

symposium_rap_2016-3

Le comité organisateur se composait de Marie Léveillé, Kathleen Thibodeau, Monique Bisson, Normand Paradis (qui remplace sa conjointe Christine St-Laurent, absente sur la photo), et le président d’honneur Jacques Hébert.

symposium_rap_2016-1

Le couple d’artistes Mario Jobin, sculpteur, et Christine Genest, peintre

symposium_rap_2016-4

L’artiste peintre Sophie Moisan à l’oeuvre dans la réalisation en direct d’une nouvelle toile.