Le chef de la CAQ de passage dans Portneuf : François Legault fait de l’éducation, de l’économie et de l’identité ses trois priorités

Après une rencontre à l’usine Alcoa de Deschambault en avant-midi du 11 août, le chef de la Coalition Avenir Québec (CAQ) François Legault venait casser la croûte chez Ti-Oui, histoire d’y rencontrer la population dans le cadre de sa tournée portneuvoise. Nous en avons profité pour lui demander le sens qu’il donne à son slogan « Debout pour le Québec », que l’on entend fréquemment chez les députés de la formation politique et au sein même des propos du chef.

François Legault estime que le Québec doit passer à l’action, et rapidement, en matière d’éducation. « On connaît les bénéfices que retirent les enfants qui, ailleurs, commencent très souvent la maternelle à l’âge de 4 ans. Cette période de 4 à 6 ans est déterminante pour la suite du développement de l’enfant » affirme Monsieur Legault, annonçant du coup qu’un gouvernement qu’il dirigerait en ferait un projet prioritaire, devançant ainsi de douze mois ce qui se fait actuellement dans nos écoles, avec un premier accès au monde scolaire qui aurait lieu dorénavant dès l’âge de 4 ans.

De plus, le chef de la CAQ croit qu’il faut aussi qu’il faut stimuler l’investissement privé au Québec. « Alcoa de Deschambault a présentement un projet d’un milliard de dollars pour créer 250 emplois. Actuellement, il y a des discussions avec Investissement Québec et Hydro-Québec, mais c’est compliqué », affirme-t-il, en insistant sur la nécessaire implication du premier ministre dans ce dossier pour arriver à un développement concret de cette possibilité. « Si je deviens premier ministre dans deux ans, j’aurai un compteur d’investissements privés sur mon bureau, parce que c’est comme ça que l’on crée de la richesse ».

Enfin, d’un point de vue identitaire, Monsieur Legault met l’emphase sur le défi que le monde rencontre au regard de l’immigration. « Au Québec, chaque année, on a plus de 50,000 nouveaux arrivants, et 41 % d’entre eux ne parlent pas le français. À la CAQ, nous croyons que les cours de français devraient être obligatoires avant de recevoir la citoyenneté » annonce-t-il.

En bref, beaucoup d’enjeux sont à l’agenda de la CAQ qui, manifestement, se positionne en mode préélectoral à deux ans du prochain scrutin. Notons que la rentrée parlementaire est prévue pour le 20 septembre prochain à Québec.

francois_legault_aout2016

Le chef de la Coalition Avenir Québec était de passage dans Portneuf et il en a profité pour prendre un bain de foule à Saint Raymond

Météo Portneuf