La programmation se poursuit de plus belle au Moulin Marcoux : Note parfaite pour l’humoriste Pierre Hébert

Est-il normal, ou tout au moins peut-on considérer légitime qu’avant la soirée du 1er août dernier, je ne connaissais pas Pierre Hébert? Bien sûr, j’avais déjà entendu son nom, par le biais de mes grands enfants, elles qui écoutent VRAK la vie, VRAK télé, alors que je trépigne généralement d’impatience pour rejoindre mes nouvelles ou mes émissions que j’estime fort plus pertinentes dans ma tête d’adulte. Peine perdue avec des enfants, vous savez.

À mon arrivée, toujours bien accueilli au Moulin Marcoux dont la programmation ferme les guichets régulièrement, je m’installe, il me semble, au milieu d’un public plutôt jeune. Je n’en fais guère de cas. Après tout, c’est un spectacle qui est présenté en rodage, un jeune humoriste m’a-t-il semblé. Puis un homme, mon voisin, mi-trentaine, se penche sur mon épaule et me souffle à l’oreille : « On est chanceux de l’avoir à Pont-Rouge… » Ah! Me dis-je, en ouvrant mon Iphone et constatant que la liste de ses spectacles affichant « complet » n’en finit plus de défiler sur mon écran.  C’était avant que le même homme me demande de diminuer ma luminosité. « Parce que ça va commencer », me dit-il. Surpris, j’acquiesce à sa requête et il avait raison : l’humoriste apparaît sur scène illico.

Sans grande fantaisie, il se présente, parle de lui, son cheminement, ses croyances, ses peurs (celle de son sous-sol, entre autres).  Il exprime avec humour sa peur de devenir le parfait modèle de la stabilité. Découvrant son amour du risque, (le spectacle se nomme « le goût du risque ») il se lance littéralement dans un vide dans lequel il prend plaisir à exprimer des choses banales et risibles, mais loin d’un standard de vie auquel la société nous convie tous. En bref un humoriste inspirant et intelligent qu’il faut voir.

Le rythme est réellement effréné dans un décor dépourvu de tout artifice (en a-t-il besoin). Tout un humoriste dont on entendra beaucoup parler, assurément.

La programmation se poursuit au Moulin Marcoux

Encore beaucoup de spectacles sont à venir au Moulin : Sarah Toussaint-Léveillé le 6 août, Marie-Pier Arthur le 14 août, Keven Bazinet le 19 août, Jacques Michel le 20 août, Pascale Picard le 8 septembre, Bia le 24 septembre, Jordan Officer le 30 septembre, Harvest le 5 novembre et Carotté le 3 décembre.

Également, n’oubliez pas que la programmation du Moulin Marcoux offre aussi une variété riche et professionnelle de spectacles gratuits pour les tout-petits. En effet, le réputé Théâtre des petits y présente « Argus et le livre secret » le 9 août, « Les poupées dansantes du père Marseille » le 16 août et « Clown de père en fils » le 23 août.  Tous ces spectacles débutent à 18h30. De la grande qualité au service des tout-petits, à ne pas manquer!

Et à la Maison Déry…

Le samedi 6 août, le renommé Alain Pagé fera une démonstration de montage de mouches à pêche devant la Maison Déry. Toute la population est invitée à en profiter pour le voir à l’oeuvre, beau temps mauvais temps. Cette activité gratuite se déroulera de 13h à 17h. Nul besoin de s’inscrire et profitez-en pour apprécier l’expo « Une pêche d’exception »!

pierre_hebert_mm_aout2016

L’humoriste Pierre Hébert a fait salle comble au Moulin Marcoux.