Une rencontre réussie entre les jeunes et la culture à Sainte-Catherine

Le 20 juillet dernier, c’est en sol catherinois que s’est déroulée la deuxième édition du Rendez-vous culturel des jeunes de La Jacques-Cartier. Ce fut l’occasion pour quelque cent vingt enfants âgés de huit à douze ans et fréquentant les camps de jour de cette région de se frotter à six ateliers interactifs. Ces derniers ont ont permis aux participants de faire de belles découvertes.

Dans le cadre des ateliers, lesquels ont animés par des résidents et organismes du milieu, les enfants ont eu la chance de s’initier à différentes pratiques culturelles et artistiques. « Tout long de cette journée haute en couleur, les jeunes participants ont fredonné des airs traditionnels en s’accompagnant d’instruments de musique avec l’école Kapellmeister, fabriqué leurs propres couleurs avec l’artiste peintre Lucy Garneau puis appris quelques rudiments du métier traditionnel de maréchal-ferrant auprès de Réjean Murray », a-t-on appris. Il faut ajouter à cela qu’ils ont découvert l’art textile avec le Cercle de Fermières, qu’ils ont été invités à inventer des histoires à la Bibliothèque Anne-Hébert et qu’ils ont pu chanter en chœur lors de l’atelier de chant choral qu’a animé Murielle Paré.

Au fil des rencontres intergénérationnelles qui ont fait la richesse du deuxième Rendez-vous culturel des jeunes de La Jacques-Cartier, vous aurez compris que les enfants des camps de jour qui étaient de la partie ont vécu une « expérience culturelles optimale ». Cela n’a rien de surprenant quand on sait que cet événement offert gratuitement aux intéressés a pour but de promouvoir différentes pratiques culturelles auprès des enfants.

En terminant, soulignons que la MRC de La Jacques-Cartier a pu compter sur deux partenaires importants pour assurer le succès de cette activité. Il s’agit du IGA des Sources de Sainte-Catherine et de Dolbec International.

rdv_culturel_jc2016_denis_chalifour

L’atelier d’art textile a été très apprécié des jeunes qui ont alors eu la chance d’apprendre en compagnie de membres du Cercle de Fermières. (Photo : Denis Chalifour)