Le Grand Prix cycliste de Saint-Basile est annulé cette année

C’est sans tambour ni trompette  que la Ville de Saint-Basile a pris la décision, il y a quelques mois, de ne pas renouveler l’évènement annuel du Grand Prix cycliste, un évènement à succès qui avait marqué la vie sportive de Saint-Basile en 2015.

« On ne nous a pas donné de motifs particuliers, sinon que la ville a décidé de prendre une pause d’au moins deux ans pour ce genre de compétition sur son territoire», estime Michel Thibault, nouvel organisateur de l’évènement, qui cherche lui-même des hypothèses de réponses à cette décision. « Franchement , je ne peux pas voir pourquoi on rend une telle décision, et on ne me donne pas de motifs précis non plus.  On nous a dit simplement de trouver d’autres routes, ce que nous avons essayé de réaliser depuis plusieurs semaines en arpentant le tout Portneuf, mais on se heurte très vite à des règlementations et à des routes numérotées, ce qui complique la faisabilité du projet dans un si court délai.  C’est très difficile de prendre action », ajoute Monsieur Thibault.  Notons aussi qu’étrangement, certains sites WEB (dont celui de la Fédération québécoise des sports cyclistes, la FQSC) annoncent encore la tenue de l’évènement, qui pourtant, n’aura officiellement pas lieu.

De son côté, la Ville de Saint-Basile, par la voie du Directeur des Loisirs
M. Éric de Carufel, explique la décision de prendre une pause.  « D’abord, la pause est certaine pour cet été, et non pour deux ans.   Tout est envisageable pour l’an prochain.  Il n’y a pas une cause précise, mais une convergence de facteurs qui expliquent la décision de la Ville.  Dans un premier temps, le Grand Prix a toujours lieu en même temps que l’imposant festival de Saint-Basile, ce qui complique drôlement la circulation dans la ville.  Également, un partenaire important, en l’occurrence Frenette Bicyclette, avec l’ouverture d’une seconde succursale à Saint-Raymond, avait peu de temps à consacrer à l’évènement cette année, ce qui constitue aussi un obstacle majeur à la tenue de l’activité.  Également, sans jamais avoir eu de plainte toutefois, il est certain que le passage des cyclistes en terres agricoles n’a jamais fait l’unanimité.  Enfin, il faut noter le décès de Monsieur Jean-Yves Labonté, un grand organisateur des évènements passés, qui a jeté une onde de choc et qui, indéniablement, n’a pas contribué à une dynamisation du processus d’organisation, bien au contraire. Ceci dit, nous sommes tout à fait disposés à travailler de pair avec le nouvel organisateur, Monsieur Michel Thibault, et la Fédération».

La Ville se dit prête à revoir le tout pour l’an prochain.  « On a des routes toutes fraîches, on pourrait voir à changer la date de l’évènement cycliste avec la Fédération.  En bref, on pourra se reparler.  Pour nous, ce n’est pas un désaveu, c’est une pause.  Une circonstance. »

Évidemment, l’annulation de l’évènement déçoit beaucoup.   « Pour les cyclistes, c’est une grande déception », confie pour sa part Monsieur Sébastien Rousseau, cycliste de l’équipe Norco/Premier Tech, participante à l’évènement de l’an dernier.  « Il faut dire aussi que le décès récent de Jean-Yves Labonté, un homme très respecté de toutes les instances concernées, laisse probablement un grand vide au niveau de l’organisation.  C’était tout un rassembleur.  Est-ce que cela a pu jouer dans la décision de la ville ? Je ne sais pas.  Nous, on souhaite le retour de l’activité » conclut le cycliste.

Il y a fort à parier que ce sujet est loin d’être clos, car tant la municipalité de Saint-Basile, les équipes cyclistes que les organisateurs reconnaissent la valeur de l’évènement.  On souhaite pouvoir se dire à l’an prochain, et espérer que les idées et préoccupations convergent autour d’une même table de discussions à l’automne.

gp_st-basile

C’est un ensemble de circonstances qui entraîne l’annulation du Grand Prix cycliste de Saint-Basile cet été.
Photo: Rémy St-Pierre, gracieuseté de Norco/Premier Tech