Ian Kelly envoûte le public de Pont-Rouge

Le Moulin Marcoux lance ses activités estivales avec éclat avec une visite attendue de l’artiste.

Je ne connais pas Ian Kelly.  Avant de me présenter au Moulin Marcoux pour rentre compte du lancement des activités musicales de l’été, je m’adonne à quelques lectures préparatoires sur l’artiste. J’y apprends notamment que l’auteur-compositeur-interprète, et producteur autodidacte, compte cinq albums, quelques centaines de concerts ici et outre-mer, accumulés au fil de la dernière décennie.  Faute de temps, j’en reste à quelques images disponibles sur le site de l’artiste.  La perspective d’une belle soirée semble se présenter.

Au Moulin Marcoux, il en fallut de peu, très peu même, pour qu’aucune place assise ne soit disponible pour la couverture de l’évènement.  En suis-je étonné?   Certes, mais bien moins que je suis convaincu d’être à l’aube d’une rencontre avec un artiste connu, reconnu et apprécié.

Les lumières s’éteignent et dans une démarche humble, timide, mais avec un regard et un sourire qui suscitent la première salve d’applaudissements bien nourrie, Ian Kelly nous adresse la parole, longuement même, en grattant sa guitare, observant son piano (à peine payé, confiera-t-il au profit d’un éclat de rire général).  Entretenant son public de réflexions largement improvisées, désinvoltes, mais porteuses de sens, l’artiste se prête préalablement à une séance photo sur scène, proposant ensuite au public la fermeture des appareils intelligents, histoire de vivre un « vrai » moment, ensemble.

« Vous êtes prêts? » demande Ian Kelly au public, qui répond par des réponses verbales affirmatives mais à la fois sobres, éparses, comme si déjà, le spectacle était commencé.  L’artiste regarde son manche de guitare et se lance.  L’ambiance feutrée, la voix sensible, tantôt puissante, dans un style folk habilement servi, l’artiste s’offre au public et je suis pris au jeu.  Je suis sous le charme d’un être d’envergure.  J’oublierai la raison essentiellement journalistique qui justifie ma présence.   En route pour une soirée magique.

Comment décrire la voix du cœur qui atteint le public, celle de Ian Kelly?  Voilà un défi que je ne saurais relever, non sans au moins souligner la chaleur et l’adresse vocale qui rejoint celles de Dave Mattews, un soupçon de Patrick Watson dans l’air.  Il convient toutefois de garder la prudence qu’impose l’originalité de l’artiste, qui est surtout unique en lui-même.

L’artiste montréalais prendra soin de visiter les principales œuvres de ses albums, dont Speak Your Mind, paru à l’automne 2008 et certifié or avec plus de 45 000 copies vendues au Canada.  Le public en a eu pour son argent avec les pièces phares de Diamonds and Plastic et All These Lines, autres albums au succès retentissant  ici et en Europe.  Notons à cet effet la parution récente de Superfolk en mars dernier dont quelques pièces furent présentées au public déjà conquis.

Ian Kelly se produira encore une quarantaine de fois cette année dans différentes villes du Québec.  Consultez le site de l’artiste.

Une solide programmation

Enfin, il faut rendre hommage aux organisateurs de la programmation du Moulin Marcoux de Pont Rouge qui ont vu juste avec l’initiative du lancement de la saison avec Ian Kelly mardi dernier.   La responsable, Madame Élaine Prévost, ainsi que Madame Gabrielle Boucher, agente culturelle de la Corporation des lieux historiques de Pont-Rouge exprimaient toute leur satisfaction avant le début de la soirée alors que plus de 110 personnes étaient présentes pour le lancement de la saison. « C’est une saison qui rejoindra tous les groupes d’âge et on a pu compter sur la contribution de différentes organisations comme, par exemple, la maison des Jeunes pour le spectacle de Pierre Hébert le 1er août prochain et qui affiche déjà complet».

Il y en aura donc pour tous les goûts avec des artistes de renom et des talents à découvrir cette saison.  Consultez le site du Moulin Marcoux, ou rendez-vous sur place pour vous procurer des billets et consulter la programmation qui, rappelons-le, comprend aussi le théâtre des petits (gratuit), en août.  Il est aussi possible de réserver au (418) 873-2027.

Le Moulin Marcoux demeure un incontournable cet été.

ian_kelly_mm