Des jeunes s’unissent pour le bien de l’environnement

Dans la foulée d’ateliers, de formations et d’activités diverses ayant trait à l’environnement et à l’écocitoyenneté, une quarantaine de personnes ont récemment participé à une imposante corvée de nettoyage dans des lieux achalandés de Saint-Raymond. Du lot, on comptait pas moins de trente-cinq jeunes liés soit au programme Plein Air de l’école secondaire Louis-Jobin, soit aux projets En Marche de la Vallée Bras-du-Nord.

Le 8 juin dernier, plus de quarante gros sacs à ordures ont été emplis lors de la corvée qui a été complétée dans le cadre d’un partenariat avec la Fondation Alcoa. Les jeunes ont également récolté plusieurs gros déchets en bordure des routes et dans les ruisseaux où ils se sont activés. En prenant ainsi soin de leur milieu, nous a fait savoir la coop de solidarité Vallée Bras-du-Nord, « les jeunes espèrent lancer un message positif à la population quant à la gestion des déchets et la protection de l’environnement ».

Au cours des derniers mois, précisons que les porteurs du programme Plein Air de l’école secondaire Louis-Jobin et des projets En Marche de la Vallée Bras-du-Nord ont multiplié les occasions de faire découvrir à ceux qui y sont inscrits qu’« au-delà du simple recyclage, on oublie souvent qu’il existe bon nombre de gestes et de comportements qui permettent de vivre dans un environnement plus sain et de participer pleinement, en tant que citoyen responsable, à un avenir plus vert et plus durable ». Voilà qui explique pourquoi les jeunes ont notamment été invités à participer à des activités de renaturalisation de bandes riveraines et de mise en valeur de certaines sites sensibles, à regarder des documentaires, à échanger leurs réflexions et à faire des sorties en plein air en suivant les principes du Sans Trace.

Si l’équipe de la Vallée Bras-du-Nord et celle de l’école secondaire Louis-Jobin manifestent aujourd’hui d’une même voix leur fierté « de collaborer avec la Fondation Alcoa pour développer notre jeunesse », ajoutons qu’elles tiennent aussi à remercier la Ville de Saint-Raymond qui, en plus d’être un partenaire important du programme Plein Air, a prêté du matériel de signalisation et des dossards de sécurité pour la corvée. Cette activité, soulignons-le, sera de retour l’an prochain et devrait alors être de plus grande envergure.

En guise de conclusion, il est intéressant de mentionner que quiconque souhaite en apprendre davantage sur les bonnes pratiques environnementales n’a qu’à aller à la rencontre des jeunes qui ont participé à la corvée et aux multiplies activités qui l’ont précédée. C’est qu’à ces occasions, ils ont appris à profiter du plein air de façon responsable et qu’ils sont devenus, du coup, des ambassadeurs dont on ne saurait se passer.

corvee_jeunesse_juin2016

Lors de la corvée à laquelle trente-cinq jeunes ont participé, plus de quarante sacs à ordures ont été emplis de déchets.

Météo Portneuf