Élection à Donnacona : Jean-Claude Léveillée mise sur la continuité et la stabilité

S’estimant un excellent communicateur, Jean-Claude Léveillée admet toutefois n’avoir aucune expérience en politique active. Il y a tout de même un moment qu’il pensait se porter candidat, notamment comme conseiller, mais il craignait alors que son métier de militaire l’éloigne de la table du conseil lorsque, par exemple, il serait parti en mission.

Retraité de l’armée depuis 15 ans, l’homme de 55 ans a servi pendant plus de 20 années, les trois quart du temps à l’extérieur du Québec et du Canada, précise-t-il. Il a dû quitter les forces en raison d’une blessure, et est retourné sur les bancs d’école, entouré de plus jeunes que lui, pour apprendre le métier de  rembourreur, qu’il pratique depuis dans sa propre entreprise.

M. Léveillée voit le poste de maire de Donnacona comme un emploi à temps partiel. Mais il comprend qu’il devra s’investir à temps plein dans les premiers temps de son mandat, si élu bien évidemment. Il sait qu’il devra se mettre à jour dans les dossiers et pallier son manque d’expérience.

Lui qui plaide pour la continuité et la stabilité dans les postes publics, il prendra les 16 mois de mandat qui reste pour se concentrer sur la transition, et l’établissement d’une bonne communication avec son équipe de conseiller et de la Ville. Mais il compte solliciter un second mandat une fois celui-ci terminé.

Il constate que le vieux Donnacona s’est vitalisé ces dernières années. « Le vieux Donnacona s’est amélioré, c’est agréable de s’y promener », exprime-t-il. Pour témoigner de ce dynamisme du centre-ville, il donne l’exemple d’une toute nouvelle entreprise de site web (Le Hangar) que de jeunes entrepreneurs ont lancé tout récemment.

Questionné sur le pipeline Trans-Canada en projet dans l’est du pays, il appuie la décision que la Ville a prise par résolution, qui est de « supporter les études » qui sont en cours, appuyant le projet si lesdites études s’avèrent concluantes.

Au point de vue des infrastructures sportives, il rappelle le projet d’une piscine intérieure lancé il y a quelques années et pour lequel une taxe spéciale a été instituée, un projet qu’il voit d’un bon oeil.

Lui-même bénévole à la salle Luc-Plamondon, il appuie le principe d’aider les grands lieux et les grands événements culturels comme la Maison de la Culture, le Festival du Blues, l’Expo commerciale, etc.

Ce qu’il déplore est le manque d’hébergement qui fait que les visiteurs ou touristes de passage doivent parfois trouver un endroit à l’extérieur de Donnacona pour dormir. « Je ne suis pas contre faire profiter les autres villes de cette affluence, dit-il, mais je préfère qu’on en profite ici ».

En ce sens, il appuie le projet d’hôtellerie en cours à Donnacona. Jean-Claude Léveillée entend également promouvoir l’achat local, disant avoir souvent comparé les prix, qui ne sont pas plus chers à Donnacona qu’à Québec, par exemple.

C’est ce dimanche que les 5200 électeurs (sur une population de 7000 personnes) de Donnacona seront appelés à voter par anticipation, alors que la journée du vote comme tel est fixée au dimanche 19 juin. L’adversaire de M. Léveillée est Mme Isabelle Blackburn.

Natif de Donnacona, Jean-Claude Léveillée et marié et père de deux grandes filles. Consultez sa page Facebook.

jean-claude_leveillee