De 30 à 40 M $ pour les routes de Portneuf

L’été est à nos portes et le député Michel Matte, comme il le fait à chaque année, vient d’en profiter pour dévoiler la nature des investissements qui seront faits « pour maintenir le réseau routier de Portneuf efficace et sécuritaire ». Au cours de la période 2016-2017, il a dévoilé que de 30 à 40 millions de dollars devraient être investis dans les routes notre région.

Si plusieurs chantiers animeront bientôt notre coin de pays, on nous a confirmé que les principaux projets auront lieu dans quatre municipalités. À Deschambault-Grondines, dix-huit ponceaux seront refaits sur la route 138, et ce, entre la limite municipale avec Sainte-Anne-de-la-Pérade et le ruisseau du Petit Moulin à Scie. Toujours dans la même ville, le pont d’étagement de la route Proulx (au-dessus de l’autoroute 40) aura droit à une réfection. Un peu plus à l’est, soit à Cap-Santé, le pont d’étagement de la route 358, qui passe lui aussi au-dessus de l’autoroute, subira le même sort. Alors que la stabilisation de talus sera au cœur du projet qui attend Neuville, dans le secteur de la rivière Matte (route 138), sachez finalement que le pont qui enjambe la rivière Portneuf, sur le boulevard du Centenaire de Saint-Basile, sera entièrement reconstruit.

Comme plusieurs élus municipaux étaient de la partie, lors du dévoilement des investissements, vous comprendrez que Michel Matte a tenté de se faire rassurant. Entre autres, il a confirmé que l’asphalte sera enfin refait entre Saint-Gilbert et Saint-Marc, que la route retrouvera sa trajectoire habituelle devant la ferme des Gilpin, à Saint-Raymond, et que quelques travaux préventifs seront faits à Donnacona. Cependant, Saint-Ubalde devra attendre qu’arrive 2017 pour que le pavage soit refait en direction de la Mauricie. Saint-Casimir devra aussi s’armer de patience en ce qui a trait au pont qui se trouve près de l’ancienne Coop, car les discussions concernant son avenir sont toujours en cours.

Lors de la présentation des travaux qui seront faits cet été, des maires en ont profité pour dénoncer le manque de souplesse de certains programmes destinés à la réfection des routes. De plus, ils ont expliqué que la planification du ministère des Transports du Québec est élaborée de telle façon qu’elle ne s’arrime pas toujours à celle que développent les municipalités. Michel Matte en a pris note et en a profité pour indiquer, dans la foulée, que son bureau a une excellente relation avec le directeur régional Jean-François Saulnier. Soulignons que ce dernier, contrairement à son habitude, n’était pas présent lors du point de presse auquel le député avait convié bon nombre de représentants municipaux.

Selon M. Matte, les investissements qu’il a annoncés permettront « de maintenir en bonne condition notre réseau routier local ». De plus, il a fait savoir que c’est le temps d’en profiter, car « avec le futur qui s’en vient, il y a des projets au niveau provincial qui vont être majeurs ». Après avoir parlé de l’échangeur Turcot et avant de nommer le pont Champlain, le député a effectivement dit croire qu’il « vaut mieux profiter des petits [projets maintenant] parce que tantôt ça va être difficile ».

Glissements de terrain : De l’aide pour Rivière-à-Pierre et Donnacona?

Comme vous le savez peut-être, un important glissement de terrain a sérieusement endommagé la Vélopiste dans le secteur de Rivière-à-Pierre. Le maire Jean Mainguy a d’ailleurs profité des annonces faites par Michel Matte pour lui demander si le ministère des Transports du Québec (MTQ) pourrait venir en aide à la société qui gère la piste, cette dernière ne pouvant assumer seule les coûts de reconstruction qui ont été estimés à au moins 100 000 $.

Vincent Caron, conseiller politique du député, nous a confirmé que des démarches ont été entreprises avec la Sécurité civile de même que le MTQ dans ce dossier. La Sécurité civile a également été informée du glissement de terrain qui a eu lieu près de la rue Notre-Dame, à Donnacona, le mardi 7 juin. Dans les deux cas, M. Caron nous a dit être en attente d’une réponse.

Réhabilitation du réseau routier local

À la mi-mai, soulignons que Michel Matte a dévoilé que les municipalités de Deschambault-Grondines et Saint-Basile allaient respectivement toucher près de 145 000 $ et près de 114 000 $ en vertu du programme de Réhabilitation  du réseau routier local. Alors que cette aide permettra une « remise à niveau importante » du tronçon s’étendant de la route Guilbault jusqu’à la limite territoriale de Saint-Marc du côté de Deschambault-Grondines, Saint-Basile s’en servira pour reconstruire le rang Saint-Georges entre le pont qui enjambe la rivière Chaude et la Ferme Chastenay, près de l’intersection de la route Picard.

Notez que les municipalités de Saint-Ubalde, Saint-Raymond, Donnacona, Sainte-Christine et Saint-Thuribe ont aussi bénéficié de ce programme. Comme ce dernier a été reconduit cette année, toutes les villes de la région sont invitées à déposer des projets dès maintenant. Les premiers arrivés seront les premiers servis, a fait savoir le député de Portneuf.

travaux_routes2016

À Saint-Basile, le rang Saint-Georges est actuellement reconstruit.

michel_matte_routes_juin2016

Michel Matte, député de Portneuf à l’Assemblée nationale